• Après les coins de Lecture et d'Ecriture, je vous présente aujourd'hui le coin de Mathématiques qui a été fortement inspiré de la Méthode Heuristique Mathématique et qui se trouve au fond de la classe. 

    Le coin Mathématiques

    Ce premier coin regroupe les outils utiles pour le travail en Numération, Calcul, Géométrie, Mesures et Problèmes

     

    Le coin Mathématiques

        1.  La barre des référents : Cette barre sera remplie au fur et à mesure de l'année et des besoins des élèves. Pour le moment, elle contient des portes-clés sur : 

      -  les nombres jusque 99 en chiffres ET en lettres : de nombreux élèves l'utilisent pour écrire le nombre du jour ; 

      -  les figures planes et les solides avec au RECTO les dessins et au VERSO les noms ;

      -  les tables de multiplication 

     

      2.  Les jeux d'autonomie  :  Les pinces à linge colorées sont à utiliser avec les fameuses "Cartapinces" que l'on peut retrouver sur de nombreux blogs (notamment chez Lutin Bazar) et qui permettent de retravailler toutes les notions vues en Mathématiques, en Français ou dans d'autres domaines.

    Le coin Mathématiques

     

    Grâce à la participation de nombreux collègues, j'ai pu regrouper sur mon blog de nombreux fiches à utiliser avec le jeu de mémoire de chez ACTION. Vous retrouverez l’ensemble des ressources ICI

    Le coin Mathématiques

     

      3.  Les dés pour les différents jeux de sociétés et les calculatrices pour la vérification et la validation des calculs réalisés en autonomie. 

      4.  Les cubes des abaques qui reprennent les couleurs utilisées dans ma classe pour les unités, les dizaines, les centaines et les milliers et qui sont utilisés en numération (construction et compréhension des nombres) et en calcul (meilleure visualisation des techniques opératoires avec ou sans retenue). 

      5.  Les livres pour lier le travail sur les nombres avec la littérature jeunesse et la tour de rangement des différents dés qui sont utilisés pour travailler en numération ou en calcul (dés jusque 3, 6, 8, 10, 12, etc.). 

     

    Le coin Mathématiques

     

      6.  Les collections d'objets afin de faciliter la compréhension de nombreuses notions : unité, dizaine, centaine ; doubles et moitiés ; sens de l'addition, de la soustraction, de la multiplication, de la division ; etc. 

      7.  Les calepins des nombres  /  8. les abaques  /  9. le matériel de numération pour appuyer la compréhension de la valeur des chiffres dans un nombre ou encore l'addition d'unités, de dizaines, de centaines, etc. 

      10.  Les cartes et les réglettes cuisenaires  /  11.  les LEGOS et les cubes encastrables qui seront très utiles en calcul (compléments, addition, soustraction, fractions, etc.). 

     

    Le coin Mathématiques

     

      12.  Les GEOPLANS pour travailler le repérage dans l'espace et les caractéristiques de différentes figures planes 

      13.  Les cubes encastrables et le SOMA cubes pour travailler le repérage dans l'espace. 

     14.  Les solides pour mieux comprendre les notions de face, d'arrête ou encore de sommet. 

     15.  Les blocs de construction pour travailler le repérage dans l'espace.  

     16.  Les outils de tracé et de mesure : règles, équerres, rapporteurs, ThaMographes, toise.

     17.  La boîte de monnaie pour tous les jeux de manipulation (calcul de sommes, de rendu de monnaie). 

     

    Et voici l'ensemble de ces outils présentés dans une vidéo qui sera peut-être plus parlante : 

     

     

     L'ensemble des étiquettes placées sur les tiroirs de mon meuble de Mathématiques sont dans ce fichier : 

    Télécharger « Coin maths _ étiquettes tiroirs.pptx »

    Le coin Mathématiques

     

     

     


    7 commentaires
  • Lors de la mise en place des centres d'autonomie, il ne suffit pas de proposer différentes activités (aussi riches soient-elles) aux élèves pour que les apprentissages soient pertinents. En effet, s'arrêter à cette vision induira forcément des moments pendant lesquels les élèves étant en autonomie vont :

      -  venir vous interrompre en pleine séance d'apprentissage en centre guidé (avec l'autre moitié de la classe) ;

      -  "ne rien faire" et errer dans la classe sous prétexte de ne pas comprendre ou de ne pas savoir comment faire. 

     

    Une des premières solutions consiste à favoriser l'entraide et la coopération entre les élèves. Bien que très utile cette stratégie peut rapidement avoir ses limites puisqu'elle sous-entend que les élèves pouvant aider soient disponibles (ce qui n'est pas toujours le cas car, eux aussi, ont des activités à réaliser) et capables de répondre de manière précise et exacte à la demande de leurs camarades.

    Une autre solution consiste alors à proposer à tous les élèves en autonomie plusieurs outils. Pour plus de praticité, j'ai choisi de les regrouper par domaine d'apprentissage. Ainsi, un élève ayant des difficultés à orthographier un mot sait qu'il pourra trouver de l'aide dans le coin d'écriture. 

     

    • Le coin d'écriture :  

    Le coin LECTURE / ECRITURE 

    Ce premier coin regroupera la grande majorité des outils qui pourront être utilisés par les élèves pour toutes les activités en lien avec le Français : Langage Oral ; Lecture ; Ecriture ; Etude de la Langue

     

    Le coin LECTURE / ECRITURE  Le coin LECTURE / ECRITURE  Le coin LECTURE / ECRITURE

     

      1.  La frise des minuscules et des majuscules : Contrairement aux frises classiques que l'on peut rencontrer dans les classes, celle-ci ne présente pas les lettres dans l'ordre alphabétique mais selon leur amorce d'écriture. Ainsi, pour les lettres minuscules, on trouvera en premier les "boucles" (e, l, b, f,h, k) puis les "étrécies" (i, u, t), etc. 

     

      2.  La barre des référents : Cette barre sera remplie au fur et à mesure de l'année et des besoins des élèves. Elle pourra donc contenir des portes-clés comportant : 

     -  des lettres rugueuses (ici faites maison mais vous pouvez en retrouvez chez Maria Montessori) ; 

     - des mots outils, des mots référents pour les sons complexes ou les différentes natures de mots, des verbes conjugués (présent, futur, imparfait), etc. 

     

      3.  Les bacs  :  Ils contiennent les cahiers d'écrivain utilisés pour réaliser les différentes productions écrites (joggings d'écriture ou plus gros projets, écriture libre). 

     

    Le coin LECTURE / ECRITURE  Le coin LECTURE / ECRITURE  Le coin LECTURE / ECRITURE

    Le coin LECTURE / ECRITURE  Le coin LECTURE / ECRITURE  Le coin LECTURE / ECRITURE 

     Le coin LECTURE / ECRITURE   Le coin LECTURE / ECRITURE

     

      4.  Les référents d'écriture : Il s'agit là d'un outil créé par Maitresse Aurel et d'autres collègues et qui va fournir aux élèves un bagage lexical et orthographique portant sur des thèmes récurrents (les couleurs, l'école, le printemps, etc.). 

     

     5.  Le bac de lecture : Il comporte des outils qui seront utiles en lecture mais également en écriture (mémorisation de l'orthographe des mots). On peut y trouver : 

      -  des sabliers et/ou des chronomètres (lecture fluence, reconnaissance rapide de mots) ;

      -  des yeux de lecture (lecture suivie) et des tentacules (reconnaissance de mots outils ou autres) ; 

      -  des guides de lecture, avec ou sans aide pour les sons complexes (lecture suivie).

    Télécharger « Guide lecture.pdf »

     

     6.  Les ouvrages : Ils permettent aux élèves de produire des textes plus riches au niveau lexical et dans lesquels  l'orthographe des mots sera la plus exacte possible. Pour se faire, plusieurs ouvrages seront proposés aux élèves :

      -  les dictionnaires classiques (recherche de définitions et/ou vérification de l'orthographe de mots connus) ;

      -  les répertoires orthographiques de Cléo (catégorisation par natures de mots et par thèmes : les noms pour nommer les animaux, les personnes, les objets / les verbes / les expressions, etc.) ; 

      -  l'orthographe illustrée (chaque mot présente une illustration en fonction de sa difficulté d'écriture : le "H" de "bibliothèque" forme des étagères pour y déposer des livres ; des pages vierges sont laissées à disposition des élèves afin qu'ils puissent y ajouter de nouveaux mots illustrés) ; 

      -  le dictionnaire orthographique "Eureka" (entrée par le son d'amorce du mot et non plus par ordre alphabétique) ; 

      -  livre pour travailler le langage oral (mémorisation et/ou lecture de textes poétiques visant l'amélioration des techniques vocales travaillées en classe : prononciation de certains sons, articulation, volume, débit). 

     

     

    • Le coin de lecture : 

     Le coin LECTURE / ECRITURE  Le coin LECTURE / ECRITURE  Le coin LECTURE / ECRITURE

     

     

      7.  Les tubes de lecture ou Toobaloo : Ces outils vont permettre aux élèves de travailler la fluidité de lecture et la lecture à voix haute de manière individuelle, voire en binôme. Le principe est assez simple : un élève place son oreille sur une extrémité et sa bouche sur l'autre (de la même manière qu'un vieux téléphone). Le tube va jouer le rôle d'amplificateur de voix ce qui facilite le repérage des erreurs de prononciation. Dans le cas d'une lecture à deux, un élève place sa bouche sur une extrémité et l'autre élève place son oreille de l'autre côté. 

     

      8.  Le codage des livres de la classe :  Garder une bibliothèque bien rangée est un défi pour bon nombre d'enseignants. On rêve tous d'élèves capables de reposer un livre emprunté EXACTEMENT au bon endroit !! Pour les aider dans cette difficile mission, tous les livres possèdent une étiquette en lien avec le thème (ou avec l'auteur) et sont rangés dans des boîtes présentant les mêmes codes (mot + image). 

    Pour ceux qui seraient intéressés par ce fonctionnement, je vous laisse la trame des étiquettes utilisées dans ma classe. 

    Télécharger « Etiquettes livres + bibliothèque.pptx »

     

    Vous retrouverez enfin la description des coins d'écriture et de lecture sous forme d'une vidéo :

     

     


    12 commentaires
  • Avec plusieurs collèges, nous avons découvert il y a quelques semaines un outil qui va être très utile dans nos classe, et notamment dans notre fonctionnement de classe flexible et autonome

    Cet outil a d'abord été développé par Antonin Fauret et son équipe auprès d'orthophonistes qui l'utilisaient dans leur pratique professionnel, en duel avec des patients. Mais, très vite, il s'est avéré que Totemigo serait également très pratique dans les classes, avec de petits groupes d'élèves. 

     

    Totemigo      Totemigo

     

    Pour faire simple, Totemigo est un outil pédagogique en forme de totem composé, au départ, de 4 hexagones associés ensemble grâce à un système d'aimants. Il est ultra personnalisable et les étiquettes à insérer sont à retrouver sur le site internet : certains scénarios sont déjà prêts et d'autres sont à créer sur la plateforme (on peut alors y insérer ce que l'on veut : texte, image, photo, pictogramme). 

    Après avoir réalisé un premier test en classe, sa manipulation par les élèves est très intuitive et sa mise en oeuvre par l'enseignant l'est tout autant. Pour preuve, vous pouvez retrouver cette infographie sur leur site.  

    Totemigo   Totemigo   Totemigo

     

    Voici une vidéo de présentation qui permet de mieux visualiser son utilisation. 

    Totemigo

     

    Les possibilités d'utilisation sont presque infinies et j'ai déjà quelques idées qui me trottent dans la tête : 

    • Langage oral : choisir plusieurs images pour créer une histoire que les élèves pourront enregistrer grâce au dictaphone. 

    Totemigo

    • Lecture compréhension : associer une image avec sa description (plusieurs mots formant un groupe nominal ; travail sur le sens et les accords).  

    Totemigo

    • Ecriture : associer les différents éléments d'une histoire (situation initiale, élément perturbateur, actions, élément de résolution, situation finale) et inventer une histoire en respectant ces étapes. Le tout sera retranscrit dans leur cahier d'écrivain. 

    Totemigo

    • Etude de la langue : construire une phrase et rechercher les natures de mots (travail sur les accords dans le GN) ; reconstituer des verbes conjugués (radical et terminaison) en les associant au bon pronom personnel.

    Totemigo

    • Mathématiques : comparer des nombres ; associer des nombres à leurs décompositions additives ; lire les heures sur des horloges et de manière digitale ; associer des polygones à leur description. 

    Totemigo

    • Autres : Et pourquoi pas l'utiliser également lors de futurs ESCAPE GAME pour développer la logique et permettre la résolution et le décodage d'énigmes !! 

     

    • Bonus

    Et voici une idée que je compte développer à fond l'année prochaine avec mes futurs élèves dans l'idée de mettre en place une classe encore plus coopérative dans laquelle les élèves auraient une place fondamentale dans leurs propres apprentissages et ceux de leurs camarades.

    J'aimerais beaucoup laisser les élèves créer eux-mêmes leurs propres jeux !!! En leur donnant un objectif, une compétence qui doit être retravaillée par la classe entière ou par un groupe d'élèves en difficulté, certains pourraient imaginer et créer des scénarios de jeux. Cela leur permettrait, en plus de consolider les compétences scolaires (en Français et en Mathématiques notamment), de développer des compétences plus transversales (métacognition). 

     

    Evidemment, je vous ferai un retour de son utilisation après réception de notre commande et test en classe (et oui, avec mes collègues, on a craqué !!)

     

    Totemigo

     

     


    4 commentaires
  • Mercredi 16 Mai, nous avons participé avec Maitresse Aurel au Forum pédagogique de notre circonscription. En effet, cette année a été un peu particulière car nous y avons été conviées en tant qu’animatrice d’un atelier sur le thème "Aménager sa classe en centres pour développer l'autonomie".

    Atelier au Forum pédagogique de circonscription - 16/05/18

     

    Comme vous l’avez sûrement déjà remarqué sur nos comptes Instagram et sur nos blogs, nous avons commencé à réfléchir, depuis un moment maintenant, à nos pratiques de classe avec d’autres supers maîtresses : Maitresse EvieUn tour en ULIS et Angry_butnotmean_teacher

     

    Une envie de travailler différemment, trouver des solutions adaptées pour chaque élève, changer notre posture d’enseignant tout en étant plus efficace dans les apprentissages, … bref, énormément de questions qui ont trouvé des réponses grâce à un énorme travail d'équipe, de nombreuses lectures, des échanges avec bon nombres de bloggeurs et Insta PE et à une succession d'essais et de réajustements, ... 

     

     

    Voici, pour commencer, le PDF détaillé de notre présentation.

     

     

    Atelier au Forum pédagogique de circonscription - 16/05/18

     

     

     

    Comme vous avez pu le voir dans le teaser en story Instagram ... nous avons pu filmer notre prestation. 

     

     

     

     

     

    Durant l'atelier, les collègues nous ont posé énormément de questions et de remarques que nous avons essayé de regrouper ici afin d'y apporter une réponse un peu plus détaillée : 

     

    ü Quels types de groupes sont mis en place ? Hétérogène ou homogène ? Sont-ils toujours identiques ?

     La configuration des groupes dépend de la classe, du domaine ou encore des compétences travaillées.

    Dans ma classe, j'utilise les deux : les groupes hétérogènes pour la Grammaire, la Conjugaison, la Numération, le Calcul

    ou encore la Géométrie ; les groupes homogènes pour l'Ecriture (les minuscules, les majuscules et la copie experte) et

    la Lecture (lecteurs apprentis et confirmés). 

     

    ü Le bruit est-il un problème ?

     Au départ, il est évident que le niveau sonore était assez important. Néanmoins, au fur et à mesure des jours et des

    semaines, les élèves qui se plaignaient du bruit (mais qui en faisaient aussi) ont pris conscience qu'il n'était pas possible

    de continuer ainsi. Il y a eu une "auto-régulation" de leur part ce qui a permis d'atteindre un niveau sonore très

    acceptable.

     

    ü Combien d’élèves travaillent à un centre en même temps ?

     Le travail en centre se fait principalement par binômes, qui étaient imposés puis laissés au libre choix des

    élèves. Après de nombreux tests, cette organisation s'est révélée être celle qui favorise le plus un travail autonome

    efficace et assez silencieux.

    Bien évidemment, les élèves sont autorisés à être en groupes plus importants (3 à 4 maximum) à condition que ce ne

    soit pas l'occasion de bavardages sans aucun lien avec le travail à réaliser. 

     

     

    ü Qui choisit les centres ? L’enseignante ou les élèves ?

    En début d'année, les centres sont imposés aux élèves (deux différents par jours), au travers d'un tableau de

    programmation, afin de s'assurer que chacun réalise l'ensemble des activités. 

    Une fois le rythme de la classe trouvé, les élèves ont alors été libres de réaliser les centres, regroupés sur un plan de

    travail individuel, dans n'importe quel ordre. Néanmoins, pour certains élèves, les centres continuent à être imposés à

    travers un plan de travail collectif.

     

    ü Quel coût pour tout le matériel amené en classe ?

     Une grande partie du matériel utilisé dans le cadre du réaménagement de classe proviennent de dons (famille des

    élèves ou ma propre famille) et d'achats sur le Bon Coin ou dans un magasin dont on ne doit pas citer le nom ...

    J'essaye également un maximum de chercher des alternatives en réalisant moi-même un maximum de matériel.

    Quant aux plus gros achats (meubles de rangement par exemple) ils ont été réalisés avec le budget mairie qui nous est

    accordé chaque année.

     

     

    ü Les élèves n’ont plus de casiers ?

     

     Les élèves n'ont plus besoin de casier car ils ne gardent avec eux que le strict minimum durant la journée : leur

    trousse et le cahier des centres. Le reste de leurs affaires (cahiers de leçon et autres) sont rangés dans des bacs

    disposés dans toute la classe

     

    ü Que faire pour les élèves qui n’ont pas fini leur plan de travail ? Qui sont très lents ou, au contraire, qui sont très rapides ?

     Les élèves les plus "lents" suivent le plan de travail collectif dans lequel il leur est proposé une activité de Français ou

    de Mathématiques et une activité de Langue vivante, de Questionner le monde ou encore d'Arts visuels. Ainsi, si l'élève

    prend plus de temps pour réaliser la première activité, il peut "déborder" sur le deuxième créneaux d'autonomie. 

    De plus, les activités sont souvent des jeux de manipulation, ce qui permet aux élèves de travailler sans avoir la

    "pression" de la fiche d'exercice non finie.

    Quant aux élèves les plus rapides, je leur propose chaque semaine une fiche projet dans laquelle se trouve différentes

    activités à réaliser de manière totalement autonome. 

     

     

    ü Est-ce un fonctionnement d’école ? Est-ce faisable au cycle 3 sachant que les élèves ont fonctionné de manière classique au cycle 2 ?

     Au sein de notre école, nous sommes 5 collègues (CP, CP, CP-CE1, CE1-CE2 et ULIS) à travailler différemment afin

    de favoriser notamment la prise d'autonomie de nos élèves. 

     

    ü Comment les élèves de CP gèrent-ils le « SOS maîtresse » en début d’année sachant qu’ils écrivent peu voire pas du tout ?

     Concernant les élèves de CP (ou les élèves de CE1 en difficulté), il leur suffit d'écrire leur nom sur un POST IT.  

     

    ü Y a-t-il encore des temps de correction collective ?

     ü La deuxième correction en cas d’objectif non atteint ou à retravailler est-elle immédiate ?

    Les temps de correction collective sont presque inexistants. En effet, lorsqu'un élève ne valide pas une compétence

    dans le cahier de réussite, il doit rechercher de manière autonome les raisons de ses erreurs. En cas de difficulté

    persistante, il peut bénéficier d'un temps plus personnalisé avec l'enseignante dans le cadre du créneau "SOS

    maîtresse"

     

    ü Quel type de travail est demandé dans les centres d’autonomie ? Fichier ? Manipulation ?

     Le travail par la manipulation est privilégié pendant les temps d'autonomie (avec le plus souvent un système

    d'autocorrection). Néanmoins, les élèves réalisent régulièrement des exercices de réinvestissement dans des fichiers

    (Bout de Gomme en ce qui concerne mes CE1-CE2 pour le Calcul et la Géométrie). 

     

    ü Comment gérer les temps de travail en collectif, classe entière ? Comment les élèves sont-ils assis ?

     

     Pour les temps de travail collectif ne nécessitant pas de trace écrite, la moitié des élèves s'assoit aux tables du "U"

    et l'autre moitié se trouve sur le tapis au sein du "U".

    Quant aux séances de Questionner le monde par exemple, certains élèves utilisent de petites tables basses se

    trouvant dans la salle de classe et que l'on place dans le "U". D'autres encore déplacent certaines tables classiques

    afin de disposer face au tableau collectif.

     

    ü Est-ce que les élèves qui sont en autonomie ne sont pas tentés d’écouter ce qui est fait avec le groupe en centre guidé ?

    Il arrive parfois que certains élèves aient les oreilles qui traînent un  peu trop ... Mais lorsqu'ils se rendent compte

    qu'ils n'ont pas eu le temps de terminer leur plan de travail, ils font assez facilement le lien et se concentrent

    alors davantage sur leur travail personnel

     

     


    7 commentaires
    • Les textes documentaires : 

    Voici une autre façon de travailler la compréhension de textes documentaires et la connaissance de la faune. Pour chaque thème trois types de cartes sont proposés : les photos des animaux, leur nom et de courtes descriptions. Le but est simple puisqu'il s'agit d'associer les trois cartes d'un même animal. 

    Afin de permettre une correction totalement autonome par les élèves, le VERSO de chaque carte contient une croix de couleur. Une fois le jeu terminé, il suffit de retourner les cartes pour valider le travail. 

    Le centre de Lecture    Le centre de Lecture

     

    Je me suis inspirée de fiches documentaires trouvées sur Pinterest et extraites de Mon premier dictionnaire de Larousse. Je vous propose donc des cartes pour travailler sur :

    Télécharger « Les animaux de la mer.pdf »

    Télécharger « Les animaux sauvages.pdf »

    Télécharger « Les fleurs.pdf »

    Télécharger « Les insectes.pdf »

    Télécharger « Les oiseaux.pdf »

     

    Merci à ma_izback pour ces fiches sur les animaux sauvages, les arbres, les fruits et les légumes !!

    Télécharger « Les animaux sauvages 2.pdf »

    Télécharger « Les arbres.pdf »

    Télécharger « Les fruits .pdf »

    Télécharger « Les légumes.pdf »

     

     

    Et pour ceux qui voudraient enrichir cet article, je vous laisse la trame en version modifiable

    Télécharger « Texte doc _ insectes.doc »

     


    13 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique