• Quand on pense à l'aménagement de l'espace classe, on a tendance à penser à l'agencement des meubles ou à l'organisation de coins. Mais il suffit de lever les yeux pour se rendre compte que d'autres espaces sont disponibles et peuvent jouer un rôle primordial dans la gestion de la classe ou des apprentissages : LES MURS.

    Jusque là ... rien de bien innovant puisqu'on utilise tous cet espace pour afficher l'emploi du temps, le règlement de la classe ou encore des leçons. Je vais donc vous présenter ici la façon dont j'exploite les murs dans une classe en mode "flexible".

     

    1. Les renseignements administratifs et les éléments importants : 

    • Outre les documents officiels devant apparaître dans une classe (et dont je vous ferai grâce ici), j'utilise un renfoncement situé à l'entrée de ma classe pour stocker et afficher les PAI que deux de mes élèves possèdent. Cela permet surtout aux éventuels remplaçants d'avoir un accès rapide aux produits dont ont besoin mes deux loulous ainsi qu'aux informations nécessaires concernant leurs traitements
    • Plusieurs affichages permettent également de mieux gérer tous les temps hors classe qui ne concernent que certains élèves : la cantine, le périscolaire, l'ELCO (Enseignement des Langues et Cultures d'Origine), l'enseignement du fait religieux et les autorisation de sortie exceptionnelle. 
    • Concernant l'affichage des programmations et des progressions, j'ai fait le choix de tout regrouper dans un classeur (que je peux ressortir dans le cas d'un entretien de carrière ou de la visite de stagiaires). En effet, ces documents n'étant pas utiles aux élèves, j'estime qu'ils n'ont pas nécessairement à être disponibles directement en classe. 

    Les murs de la classe      Les murs de la classe

     

    2. L'organisation du travail : 

    Cette partie est très importante car elle concerne directement les élèves en leur permettant de gérer le fonctionnement de classe et leur travail de manière autonome. 

    • Les responsabilités : C'est un tableau qui permet d'organiser de manière quasi-instantanée la rotation des élèves responsables (date, nombre du jour, programme du jour, absents). Fini le casse-tête des étiquettes à essayer de savoir quel élève a déjà fait quelle responsabilité. Les élèves concernés (par groupe 4-5) changent chaque lundi. (voir mon article sur Les assistants de la maîtresse et celui de Entrezdansmaclasse)
    • Les groupes de niveau : Selon les domaines concernés, les élèves ne sont pas forcément dans des groupes de travail correspondant à leur niveau de classe (CE1 ou CE2). Dans de nombreux cas (Lecture, Ecriture, Production écrite), les élèves sont dans des groupes homogènes (nommés A, B ou C). (article à venir) 
    • Le tableau de programmation : Très utilisé en début d'année pour imposer des binômes de travail, ce tableau me sert maintenant principalement pour indiquer l'endroit où les élèves s'installent en début de journée (CE1 ou CE2 / sur les tables du U ou par terre). Quant aux élèves, ils viennent y chercher leurs étiquettes prénoms dont ils ont besoin lors de la validation de travaux en autonomie (prise de photos). (voir article sur Les prémices de la classe flexible)
    • Le plan de travail : Afin de suivre l'avancée de tous les élèves en ce qui concerne leur travail autonome, je remplis une fiche de suivi avec l'état de validation des activités. Cette fiche est régulièrement consultée par les élèves qui peuvent ainsi voir si certains travaux mériteraient un rebrassage plus poussé. Un plan de travail dit "collectif" est également proposé à certains élèves pour qui la gestion hebdomadaire d'autant d'activités est assez difficile. (voir article sur Le plan de travail et la fiche de suivi)

    Les murs de la classe      Les murs de la classe

      Les murs de la classe

    •  Les exercices de validation : Mis en évidence au fond de la classe, les élèves peuvent piocher les exercices correspondants aux domaines travaillés et à leur niveau. Une affiche située juste au-dessus rappelle les règles de mise en page (date, titre). 
    • Les affichages personnels : Imaginés au départ pour afficher des productions personnelles, les élèves se sont rapidement appropriés cet espace pour y placer notamment les documents des camarades absents ou encore les travaux en cours. De simples pinces à linge fixées au pistolet à colle permettent un affichage rapide (et SANS PATAFIX !!). 

    Les murs de la classe           Les murs de la classe

     

     

    3. Les aides : 

    • Le "SOS maîtresse" : Dans ma classe, le "SOS maîtresse" possède deux utilités. La première affiche sert à mes élèves qui y affichent des POST-IT en cas de difficultés ponctuelles dans les apprentissages ou de besoins particuliers (photocopie supplémentaire, matériel manquant). Je note sur la seconde affiche les noms des élèves avec lesquels je souhaite revoir certaines notions. (voir article sur Le SOS maîtresse)

    Les murs de la classe    Les murs de la classe

    • Les référents de la classe : Les aides affichées directement en classe sont assez limitées afin de ne pas trop dissiper une attention parfois très limitée chez certains élèves. Outre les frises numérique et des lettres de l'alphabet (organisée selon la méthode Dumont), l’ensemble des aides proposées aux élèves se situent à deux endroits spécifiques : les coins de Français et de Mathématiques. (voir articles sur Le coin de Français et Le coin de Mathématiques

     Les murs de la classe        Les murs de la classe

     

      

    4. Le suivi des projets : 

    • Il n'est pas toujours facile de garder les élèves motivés tout au long d'un projet. Il se peut que l'intérêt pour le sujet s'émousse ou que les élèves perdent de vue l'avancée ou l'objectif final du projet. Cette affichage permet donc de garder en vue le travail accompli et celui qui reste à faire, notamment dans le cas de grosses productions écrites. (voir articles sur Epopia ou L'histoire à écrire des P'tites poules)
    • En tant qu'adepte des Sciences, j'essaye aussi de proposer régulièrement des projets à caractère scientifique à mes élèves. Une table permettant les observations et les expérimentations y est dédiée. Récemment, nous avons commencé à nous interroger sur notre cerveau et ses fonctions

    Les murs de la classe    Les murs de la classe

     

     

    5. La construction et la copie des traces écrites : 

    Au début de l'année, je donne principalement des leçons à compléter. Cette activité est réalisée de manière collective (demi-classe) une fois la nouvelle notion bien installée. A partir de la période 2 (ou 3 pour les CE1), j'essaye de donner plus de place à mes élèves dans la construction des traces écrites.

    Pour ce faire, après une phase orale de rappel de la notion, j'invite des élèves à reformuler leur pensée. Les autres valident ou non la phrase de leur camarade qui peut noter le tout sur de grandes affiches (A3) plastifiées et perforée. Une fois la leçon entièrement écrite, elle est accrochée au fond de la classe (à l'aide de clous). Les élèves auront ensuite le temps (lors des centres d’autonomie) pour la recopier.

    Les murs de la classe             Les murs de la classe

     

     

    6. La valorisation des travaux : 

    Afin d'éviter une pollution visuelle trop importante au sein de la classe, j'ai décidé d'envahir également les murs du couloir. Sur la même idée que les affiches personnalisées pour les absents et les projets en cours, les élèves ont à leur disposition un grand espace d'affichage pour tous les productions artistiques réalisées en classe, que ce soit lors de séances guidées ou dans les centres d'autonomie. 

    L'intérêt est double puisque, en dehors du fait qu'elle évite d'augmenter les sollicitations visuelles en classe, elle permet aussi aux élèves de mettre en valeur leur travail auprès des enseignants et des autres élèves de l'école (qui passent à de nombreuses reprises dans le couloir chaque jour). 

     Les murs de la classe Les murs de la classe    

        

     

    7. La projection :

    Je ne possède pas d'écran blanc directement dans ma classe. Afin de ne pas perdre de temps en terme d'installation, j'utilise un des murs de la classe sur lequel je n'affiche rien (toujours dans cette idée de "non pollution visuelle"). 

    Les murs de la classe

     

     

    8. Et les vitres ? 

    A cause des rideaux, je ne peux pas vraiment utiliser cet espace comme un affichage à part entière. En effet, dans ma classe, dès que les premiers rayons de soleil apparaissent, on se croirait davantage dans un sauna. Les rideaux sont dont souvent fermés. 

    Les murs de la classe

     

     

    Pour finir, voici une vue d'ensemble de ma classe afin que vous puissiez mieux visualiser la façon dont j'utilise les murs de ma classe.

    Les murs de la classe      Les murs de la classe

     Les murs de la classe      Les murs de la classe

     Les murs de la classe


    1 commentaire
  • Un livre intéressant en terme de réaménagement des espaces de classe. Il regorge de nombreuses photos permettant de visualiser différents "avant/après" et reprend des idées développées, de manière plus poussée, dans les autres ouvrages de Debbie Diller. 

    C'est une auteure canadienne qui a beaucoup travaillé dans des classes, en soutient d'enseignants, afin d'améliorer les pratiques pédagogiques. Ses livres sont donc basés sur une réelle expérience : elle a observé de nombreuses classes puis a mis en application ce dont elle parle. Ce livre contient donc assez peu de théorie (MERCI !!!) ^^.

     

    Mes lectures

    "Aménager sa classe pour favoriser l’apprentissage vous invite à découvrir des salles de classe aussi bien organisées pour l'ensemble du groupe que pour l’enseignement de la lecture en petits groupes. Vous y trouverez tout ce qu’il faut savoir pour créer des centres de lecture stimulants, des bibliothèques de classe attrayantes, des rangements efficaces et un espace fonctionnel pour l'enseignant. "

     

    Du nouveau dans cet article !!! Ce n'est pas toujours facile de trouver des ressources pertinentes et compréhensibles afin de permettre une transition efficace vers un aménagement et un enseignement plus flexible. Classe de demain propose sur son site, un guide interactif contenant des informations mais aussi des outils !! 

    Pour commander ce guide, il vous suffit de cliquer sur l'image : 

    Mes lectures

     

     


    votre commentaire
  •  

    Lors de la mise en place de la classe flexible, un des objectifs était d'enlever un maximum de tables et de meubles afin de fournir aux élèves un espace de travail plus aéré et de permettre une circulation plus fluide dans la classe.

     

    • Un bureau vraiment utile ?

    C'est à ce moment là qu'un "dilemme" s'est posé. Mon bureau de maîtresse ... ce gros meuble ... est-il vraiment utile ? La décision a été assez rapide à prendre car ce dernier ne me servait, au final, que pour effectuer mes corrections et accumuler un bazar monstre en un temps record !!! 

    Le bureau de la maîtresse

     

     

    Avec mes collègues, nous avons donc très vite choisi d'enlever nos bureaux et d'utiliser ce nouvel espace afin de créer un coin supplémentaire pour les élèves

    Le bureau de la maîtresse   Le bureau de la maîtresse

     

      

    • Un bureau de maîtresse flexible : 

    Après plusieurs essais, j'ai décidé de me constituer, moi aussi, un espace flexible se composant de 3 parties : 

      

     

    1. La table de correction : C'est à cet endroit que je me place le matin pendant que les élèves copient leurs devoirs et réalisent leur routine matinale (court exercice de rebrassage en Français ou en Mathématiques). Ainsi, je me situe à un point stratégique de la classe : j'ai une vue d’ensemble de tous mes petits monstres en train de travailler et je peux accueillir les élèves qui auraient besoin de me parler ou de me montrer un mot dans le cahier de liaison. De plus, je reste à proximité du "Nombre du jour" qui est une des responsabilités nécessitant encore parfois mon aide. 

    Cette table était auparavant une table d'élève. J'y place maintenant tous les documents de travail pour la journée. Le seul élément fixe est mon trieur dans lequel je garde les documents de la semaine (leçon à venir, étiquettes de manipulation, exercices de validation, etc.). 

     

    2. Le meuble à roulette : Lors des temps d'enseignement guidé, le problème principal était de pouvoir répondre le plus efficacement et rapidement possible aux besoins spécifiques de mes élèves. Cependant le matériel de manipulation, notamment de Mathématiques, se trouvait au fond de la classe près des centres d'autonomie.

    J'étais alors obligée de faire des allers-retours entre les tables "en U" du centre guidé et l'espace d'autonomie, ce qui me faisait perdre du temps et provoquait du mouvement inutile. Après une story de Milie_xy qui présentait son nouveau meuble de rangement, j'ai décidé d'opter pour cette solution qui me permettrait alors de garder à proximité tout le matériel nécessaire pour aider les élèves en difficulté. 

    Ce meuble contient donc : 

    • du matériel pour les manipulations mathématiques : unités/dizaines/centaines/milliers de couleur ; étiquettes Montessori pour les décompositions additives ; jetons ; bandes numériques allant jusque 999 ; dés ; porte-clés des nombres en lettres ; porte-clés des multiplications (merci Bout de Gomme) ; fiche d'aide au calcul posé.
    • des étiquettes supplémentaires pour le nombre du jour ; le programme du jour et la date en Anglais.
    • des chronomètres pour la lecture et le calcul mental (Fluence).
    • des sabliers pour les phases de rangement ou pour travailler la concentration.
    • des étiquettes vierges plastifiées pour ajouter du vocabulaire complexe au mur des mots. 

    Bien évidemment, le contenu n'est pas fixe et risque encore de varier d'ici la fin de l'année. 

     

    3. Les meubles de rangement : Vous vous demandez peut-être où je range tout mon fameux bazar de maîtresse ... Après un important tri pendant lequel j'ai dû éliminer pas mal de "On ne sait jamais, ça peut toujours servir", j'ai réussi à me limiter à ces deux meubles pour le petit matériel (agrafeuse, POST-IT, élastiques, colle, stylos, craies, massicot, etc.)

    Ainsi, dès que j'ai besoin de quelque chose, je n'ai qu'à tendre le bras : plus de déplacements inutiles et un gain de temps important !!! 

    Quant au plus gros du matériel (stock de cahiers, stylos, feuilles, dossiers des élèves, etc.), je les garde dans l'armoire se trouvant au fond de la classe. Afin de rendre mes élèves encore plus autonomes (et disons-le, d'en faire le moins possible aussi ... yes), une partie de ce stockage leur est accessible. Si ils ont besoin d'un nouveau cahier, d'une feuille ou bien d'un petit matériel (stylo, crayon, colle) ne se trouvant plus dans les réserves collectives des tables, ils viennent directement se servir. 

     

    Bien évidemment, posséder une classe flexible ne signifie pas faire le deuil complet de son bureau mais chercher d'autres solutions afin d'aménager l'espace au mieux pour les élèves mais aussi pour soi. 

     

     


    5 commentaires
  • Le flexible seating à moindre coût

    Depuis que le "flexible seating" se répand sur les réseaux et dans les classes, beaucoup d'entre vous se demandent comment aménager leur classe à moindre coût, voire pour rien. Evidemment, le but de ce fonctionnement n'est pas de se ruiner en achat de meubles ou autres supports de travail pour les élèves. 

    Lors de mon réaménagement de classe, au mois de Mars 2017, je n'avais pas encore réalisé d'achats spécifiques et pourtant le "flexible seating" commençait déjà son entrée dans la classe. Voici donc quelques idées qui pourraient vous aider. 

     

    Utilisation du matériel déjà disponible dans la classe : 

    • le sol : Une fois la classe désencombrée de quelques tables, il est facile de se rendre compte qu'il existe une infinité de façons de travailler par terre. Et ce ne seront sûrement pas vos petits monstres qui diront le contraire ! La semaine passée, le sol de ma classe s'est d'ailleurs transformé en un champ d'expérimentation pour la plantation de graines. Il y avait de la terre un peu partout mais pas de panique : un coup de balai (réalisé par les élèves eux-mêmes bien sûr) et le tour est joué !! 
    • les chaises : Qui a dit que les élèves devaient toujours être sagement assis sur leur chaise ? Pour certains (notamment ceux qui ont parfois la bougeotte) il est tellement plus agréable de travailler en utilisant le siège de la chaise comme support d'écriture
    • les tables : La plupart des tables se trouvant dans les écoles sont réglables afin de s'adapter à la taille et l'âge des élèves. Ce sont donc de parfaits outils pour une classe flexible ! Pour cela, il suffit de les régler au maximum (les élèves peuvent travailler debout) ou au minimum (elles pourront servir de tables basses à tout un groupe d'élèves). Enfin, il existe aussi des tables individuelles non réglables mais déjà basses (j'en ai une qui me servait auparavant à la mise en place des élevages). 
    • les autres meubles : L'idée est d'être imaginatif est de rechercher dans sa classe les éléments pouvant être rapidement détournés de leur usage premier. Pour ma part, les cubes qui, au départ, étaient accumulés de manière verticale (rangement des classeurs) sont maintenant alignés au sol pour former une bibliothèque et, par la même occasion, un excellent support de travail
    • pousser les murs : J'adore cette expression que l'on a mise en pratique avec mes collègues !! En effet, cette année, nous avons décidé de pousser les murs de nos classe en permettant aux élèves de travailler dans le couloir lors des temps d'autonomie. Ce fonctionnement est très utile dans le cas d'activité où le volume sonore sera forcément plus important (Lecture fluence, Langue vivante). 

     

     

    Achat de matériel supplémentaire : 

    • les tapis : à l'intérieur des tables en "U"  pour un coin regroupement plus structuré ; dans le coin bibliothèque pour un meilleur confort lors des temps de lecture ou en libre service pour investir le sol de la classe.
    • les coussins : à utiliser pour les différentes tables basses réparties dans la classe ou sur les chaises classiques pour permettre le mouvement (coussins d'équilibres). 
    • les planches et les dessertes : faciliter la prise de note dans n'importe quel endroit, même assis par terre (dans le coin regroupement ou bibliothèque).   
    • les tabourets / poufs et les ballons de gymnastique : proposer une assise aux tables classiques tout en permettant une mise en mouvement et une meilleure position

     

         

        

     

    La plupart de mes achats personnelles ont été réalisés via Le Bon Coin ou encore chez IKEA et ACTION

    Afin de limiter ces dépenses , il est possible de faire des demandes de dons auprès des familles (une maman m'a donnée un ballon de gymnastique qu'elle n'utilisait plus) ou bien d'attendre les commandes de matériel des mairies (c'est comme cela que j'ai pu avoir mes deux tours à tiroirs utilisées pour les centres d'autonomie). 

     

    Je vous laisse également en vidéo la présentation des assises flexibles de ma classe : 


    12 commentaires
  • Voilà maintenant 1 an que, avec mes collègues, nous avons changé notre organisation de classe. Tout cela s'est fait de manière très progressive ... Après tout, Rome ne s'est pas faite en un jour non plus !! 

    Je tenais donc à vous présenter les 3 grandes étapes de l'évolution de ma classe, les raisons de ces changements et les conséquences sur ma pratique de classe. 

     

    Etape 1 : Septembre 2016 - Février 2017

    Avant d'arriver dans ma nouvelle école, j'ai travaillé pendant 4 ans au sein de dispositifs ULIS école. J'avais donc déjà abandonné depuis longtemps l'organisation en "rang d'oignon" et frontale dans laquelle tous les élèves font face à la maîtresse (ou au maître) qui enseigne à tous, en même temps et de la même manière. 

    Après avoir appris à connaître mes élèves, j'ai rapidement mise en place une disposition de classe qui, à l'époque, me convenait plus ou moins. Et oui, pas facile de passer d'une classe de 12 élèves avec AVS à une classe de 26 élèves seule ! Néanmoins, j'ai quand même tenté de mettre en place un fonctionnement qui prendrait en compte les profils de tous mes élèves

     

    Diapositives 1 et 2 

     

    Cependant, il s'est vite avéré que cette organisation n'était pas efficace et surtout m'empêchait de prendre du plaisir en terme d'enseignement et d'être au plus près de tous mes élèves. En effet, comment être efficace et présente pour chacun alors qu'il fallait déjà s'assurer que tous me regarde, m'écoute et ne fasse pas autre chose ...

    De plus, j'avais l'impression de "délaisser" certains élèves car je me trouvais vite très absorbées par les élèves les plus en difficulté. Pas facile de gérer tout cela en même temps ... 

    De la classe "classique" à la classe "flexible"

    Tout est alors parti d'une remarque de Maitresse Lavers et d'un sentiment de "ras le bol" quant à notre façon d'enseigner face à des élèves dont l'école ne fait pas forcément partie des priorités et dont les niveaux peuvent être très hétérogènes au sein d'une même classe d'âge ... 

     

     

    Etape 2 : Février 2017 - Juillet 2017

    Suite à des recherches sur des blogs (Maisquefaitlaaitresse, enseignantes canadiennes) et dans différents ouvrages (livres de Debbie Diller), nous avons commencé à changer l'organisation spatiale de nos classe.

    Le premier grand changement a été l'abandon de l'enseignement en classe entière pour un fonctionnement en demi-classe. En effet, il parait beaucoup plus facile de travailler et donc de faire attention à une douzaine d'élèves qu'à un groupe de 25 petits monstres !! 

    La question qui a suivi ce changement a été : "Que faire des élèves ne travaillant pas avec moi et étant donc en situation d'autonomie ?". J'ai donc réparti les tables, qui n'étaient plus utilisées pour l'enseignement dirigé, en îlots de deux afin d'accueillir les différents centres d'autonomie. 

     

    Diapositives 3 et 4 

     

    Evidemment, tous ces changements ne ce sont pas fait en une seule fois et nous nous sommes souvent confrontés à des "murs pédagogiques". Néanmoins, à force de persévérance et de soutien entre collègues, nous sommes parvenues à un fonctionnement de classe permettant de prendre en compte plus facilement les profils de chaque élève.

     De la classe "classique" à la classe "flexible"

    Cette première année de changement a également été le moment de faire le deuil du bureau de maîtresse qui prenait beaucoup trop de place dans la classe. Au final, une table rehaussée et quelques rangements me suffisent pour ranger l'ensemble de mon bazar. 

    De la classe "classique" à la classe "flexible"

     

     

    Etape 3 : Septembre 2017 - Mars 2018

    Septembre 2017 sonne la 1ère rentrée en mode "flexible seating" avec, qui plus est, une classe double niveau CE1-CE2. Par chance, l'ensemble des élèves de ma classe ont déjà pu faire l'expérience de cette organisation particulière l'année passée (chez Maitresse Lavers, Maitresse Aurel ou moi-même). 

    Une des différences majeures a été l'achat de tours de rangements par la mairie et qui ont permis de réorganiser les centres d’autonomie, non plus par îlots de deux tables mais par tiroirs dans ces fameuses colonnes. 

     

    Diapositives 5 et 6  

     

    Les nombreuses tables, utilisées pour les centres d'autonomie, ont alors été enlevées et remplacées par des assises flexibles permettant d'offrir aux élèves différentes façons de s'installer en fonction de leurs besoins du moment (coussins et des poufs, tapis, tables basses, ballons de gymnastique, etc.). 

     

    De la classe "classique" à la classe "flexible"

     

    J'espère que cet article vous aura permis d'y voir plus clair dans mon aménagement de classe et de vous rendre compte que ce genre d'organisation est réalisable dans la plupart des classes. Le plus important à garder en tête est qu'il faut y aller doucement, en prenant en compte les besoins des vos élèves et vos envies en tant que maîtresse. 

     

    Je vous laisse avec un document reprenant les 3 étapes ainsi que des descriptions détaillées des différents espaces de la classe (tables classiques, bureau, centres d'autonomie, assises flexibles et autres rangement). 

     

    Télécharger « Evolution de l'aménagement de classe _ septembre 2016 - mars 2018 .pdf »

     

     


    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique