• Réfléchir à l'aménagement de l'espace, ce n'est pas seulement repenser la façon d'organiser les tables des élèves ou encore les différents meubles présents en classe. Il s'agit également de réfléchir à l'environnement de travail que l'on fournit à nos élèves, que ce soit en terme de luminosité, de qualité de l'air ou encore de couleurs des murs.

    Malheureusement, la plupart de ces éléments nous échappent totalement car nous ne sommes, sauf cas exceptionnel, pas impliqués et donc responsables de la construction des salles de classe.

     

    Cependant, il est tout de même possible d'améliorer l'environnement, en terme de qualité de l'air et d'esthétique, grâce aux plantes. En effet, de nombreuses études disponibles sur Internet montre l'intérêt de posséder des plantes vertes dans sa classe (ou son bureau), notamment en ce qui concerne la lutte contre la pollution intérieure ou contre le stress.

    Dans son dernier Livre Blanc, Classe de Demain parle justement de l'impact de l'environnement sur les apprentissages et la réussite des élèves. Et puis, je dois l'avouer ... en grande adepte des végétaux, je me voyais mal travailler dans un espace vide de toute verdure !

    Les plantes en classe        Les plantes en classe

    Du côté des élèves, cela permet également de travailler des compétences fondamentales et transversales telles que : 

    • la responsabilisation et l'autonomie : ce sont aux élèves (et plus particulièrement aux responsables de la semaine) de s'occuper des plantes (arrosage, soin des feuilles, etc.) ;
    • les besoins et les conditions des végétaux : bonne gestion de l'arrosage (ni trop, ni pas assez) et de la luminosité (pour permettre à toutes les plantes de bien réaliser leur photosynthèse).

     

    Il existe plusieurs moyens d'avoir des plantes dans sa classe. Je vous explique donc ici comment je m'y prends pour avoir une mini-jungle dans ma classe sans me ruiner. 

     

    Les achats :

    Ces plantes ont été achetées spécifiquement pour l'école (les deux premières) ou ne sont qu'une partie de la plante de base (les plantes sont souvent serrées comme des sardines dans les pots et lorsque je rempote, je sépare souvent différents plants). 

    Les plantes en classe       Les plantes en classe

         Les plantes en classe      Les plantes en classe

     

    Les boutures : 

    Heureusement, de nombreuses plantes peuvent être bouturées assez facilement. Il arrive donc très souvent que j'utilise des plantes de mon appartement pour faire des bébés pour la classe. 

    • Monstera : Couper une tige présentant déjà 2-3 feuilles (voir des tutorats sur Internet)
    • Pilea : Les boutures apparaissent directement dans le pot, à la base de la plante-mère : couper la tige qui la relie à la plante-mère. 
    • Chlorophytum : Lorsque la plante est assez grande, elle produit des tiges qui donneront des bébés : les couper. 
    • Avocat : Piquer le noyau avec des piques à brochettes ou des cure-dents. 
    • Ananas : Couper le haut (partie avec les feuilles). 

    Pour toutes ces plantes, il suffit ensuite de plonger la bouture dans de l'eau. Au bout d'un moment de petites racines apparaissent. Plus tard, il suffira de les rempoter dans la terre.

    • Physalis : Pour cette plante, c'est au niveau des racines que cela se passe. Au début du printemps, je déterre les racines qui contiennent alors plein de boutures. Il suffit de couper la racine en morceau avant de les repiquer. 

    Les plantes en classe        Les plantes en classe     Les plantes en classe

     

    Les plantes en classe       Les plantes en classe      Les plantes en classe

     

    Les cultures de classes : 

    Les plantations les plus connues et qui ont toujours autant de succès en classe concerne les graines (haricot, radis, pois, etc.) et les bulbes (fleurs, oignon). 

    Les plantes en classe           

     

    L'ensemble de mes plantes sont réparties aux quatre coins de la classe. Ainsi, quelque soit l'endroit où l'on pose le regard, il y a toujours une petite touche de verdure. Et ça, c'est vraiment extra quand on a besoin de se détendre !! 

    Les plantes en classe

     


    1 commentaire
  • La mise en place d'une classe flexible sous-entend de repenser ses pratiques d'enseignement mais aussi un nouvel aménagement de l'espace classe.

    Que ce soit par un travail en demi, tiers ou quart de classe, avec des tables en U ou des îlots, les possibilités d'organisation sont très nombreuses et doivent permettre de s'adapter à tous les élèves mais aussi au contenu enseigné. En effet, on n'enseigne pas de la même manière lors d'une séance d'Anglais ou de Questionner le monde. Les besoins sont différents et doivent donc amener à repenser son aménagement de classe quasi-quotidiennement.

     

    En ce qui me concerne, il est très fréquent que les tables bougent et soient orientés différemment. Je souhaitais donc vous présenter ici les différentes configurations que j'utilise cette année dans ma classe flexible. 

     

    1. Le grand "U" : 

    Cette organisation est très pratique lors des temps de regroupement collectif et permet d'avoir l'ensemble des élèves réunis au même endroit. Ces activités sont réalisées  : 

    • à l'oral (Langage Oral, Anglais, Ecoute musicale, Débats en EMC, phases de certains Projets, phase de planification et de mise en mots collective en Production écrite)
    • à l'écrit au brouillon ou sur l'ardoise (Routines du matin, Jogging d'écriture, Dictée de mots et de phrases)

     

    Les configurations de travail dans une classe flexible     Les configurations de travail dans une classe flexible

     

     

    2. Le grand "C" : 

    Pour de nombreux apprentissages, la classe est coupée en deux groupes (homogènes ou hétérogènes, correspondants aux classes d'âge ou davantage en accord avec les capacités des élèves). Dans ce cas, le "U" décrit précédemment ne me convient plus forcément car certains élèves restent toutefois assez éloignés. Pour avoir un effet plus "regroupant" et sécuritaire, j'ai opté pour une approche en forme de "C" facilement réalisable en déplaçant les tables situées aux extrémités de l'ancien "U". 

    Cette organisation est très pratique lors des phases de découverte des nouvelles notions en demi-classe. Ces activités sont réalisées principalement en Mathématiques (Numération, Calcul, Calcul mental, Mesures et Géométrie) et en Français (Grammaire, Conjugaison, phase d'écriture individuelle en Production écrite).  

     

    Les configurations de travail dans une classe flexible     Les configurations de travail dans une classe flexible

     

     

    3. Les îlots : 

    La manipulation a, dans ma classe, une place très importante et les dispositions en "U" ou en "C" ne sont pas forcément les plus adéquates pour ce type de travail. Afin de faciliter la manipulation et le travail de groupe, j'utilise les 6 tables doubles (et les 3 tables individuelles) pour créer 3 îlots qui me permettent donc de limiter le matériel à préparer et de favoriser les interactions entre pairs

    Cette organisation est très pratique lors des phases de construction des notions en demi-classe. Ces activités sont réalisées principalement en Mathématiques (Numération, Calcul, Mesures et Géométrie), en Français (Grammaire, Conjugaison, phase d'écriture collective en Production écrite) mais aussi en Arts plastiques. 

     

    Les configurations de travail dans une classe flexible     Les configurations de travail dans une classe flexible

     

     

    4. Le rang d'oignon : 

    Même si la mise en place d'une organisation en "rang d'oignon" à l'ensemble d'une classe, ne me paraît pas la forme la plus adaptée (en tout cas dans une classe flexible), elle s'avère néanmoins utile et même nécessaire dans certains cas.

    Cette organisation est très pratique lors des travaux nécessitant la copie de phrases ou d'un texte sur un tableau collectif. En effet, il est important que tous les élèves concernés puissent bénéficier d'une position stable et ne se tordent pas le dos ou le cou à essayer de déchiffrer les éléments notés au tableau. Dans ce cas particulier d'apprentissage de la Graphie ou de séances de Copie, la mise en place de tables alignés face au tableau est toute à fait justifiée. 

     

    Les configurations de travail dans une classe flexible     Les configurations de travail dans une classe flexible

     

     

    5. La classe "classique" : 

    Enfin, de nombreux collègues m'ont déjà demandé comment je procédais lorsque je devais faire classe devant un groupe classe complet. C'est notamment le cas lorsque je fais des échanges de service en Questionner le monde avec ma collègue de CE1-CE2 et que je récupère tous nos CE1. 

    Dans ce cas, la partie "autonome" de la classe n'est pas utilisée et je me sers donc des tables et des assises s'y trouvant. De cette manière, je parviens à proposer suffisamment de places pour l'ensemble des élèves (entre 24 et 28 places assises). 

     

    Les configurations de travail dans une classe flexible    Les configurations de travail dans une classe flexible

     

     

    Quelques informations complémentaires : 

    • L'ensemble de ces configurations ont été présentées et expliquées aux élèves (fonctionnement, utilité) et le déplacement des tables a été pratiqué plusieurs fois avant sa mise en oeuvre au cours des séances d'apprentissage. Mes élèves sont maintenant de véritables déménageurs de l'extrême ! :) 
    • Concernant le rangement des tables (et notamment des petites tables situées dans la partie "autonomie" de la classe), j'ai ajouté des marquages au sol à l'aide de masking tape. De ce fait,les élèves savent exactement où replacer les meubles. 

     

    Les configurations de travail dans une classe flexible       Les configurations de travail dans une classe flexible

     

      

    Vous trouverez ici le récapitulatif de ces différentes dispositions dans un court PPT qui contient les photos présentées ici ainsi que des schémas de ces mêmes configurations afin de mieux vous rendre compte de l'organisation spatiale de ma classe. 

     Les configurations de travail dans une classe flexible

    Télécharger « Configurations de tables.pdf »

     

    Et pour finir, voici la version modifiable de mon plan de classe afin que vous puissiez, vous aussi, vous essayer à une multitude d'organisations différentes !! 

    Les configurations de travail dans une classe flexible

    Télécharger « Configurations de classe.pptx »

     

    Pour compléter ce travail en classe, j'ai créé quelques affiches permettant aux élèves de savoir dans quelle configuration nous travaillons. Pour cela, je place l'affiche plastifiée et aimantée au tableau.

    Les configurations de travail dans une classe flexible    Les configurations de travail dans une classe flexible   Les configurations de travail dans une classe flexible

     

     Télécharger « Configurations de classe _ affiches.pptx »

     


    1 commentaire
  • Quand on pense à l'aménagement de l'espace classe, on a tendance à penser à l'agencement des meubles ou à l'organisation de coins. Mais il suffit de lever les yeux pour se rendre compte que d'autres espaces sont disponibles et peuvent jouer un rôle primordial dans la gestion de la classe ou des apprentissages : LES MURS.

    Jusque là ... rien de bien innovant puisqu'on utilise tous cet espace pour afficher l'emploi du temps, le règlement de la classe ou encore des leçons. Je vais donc vous présenter ici la façon dont j'exploite les murs dans une classe en mode "flexible".

     

    1. Les renseignements administratifs et les éléments importants : 

    • Outre les documents officiels devant apparaître dans une classe (et dont je vous ferai grâce ici), j'utilise un renfoncement situé à l'entrée de ma classe pour stocker et afficher les PAI que deux de mes élèves possèdent. Cela permet surtout aux éventuels remplaçants d'avoir un accès rapide aux produits dont ont besoin mes deux loulous ainsi qu'aux informations nécessaires concernant leurs traitements
    • Plusieurs affichages permettent également de mieux gérer tous les temps hors classe qui ne concernent que certains élèves : la cantine, le périscolaire, l'ELCO (Enseignement des Langues et Cultures d'Origine), l'enseignement du fait religieux et les autorisation de sortie exceptionnelle. 
    • Concernant l'affichage des programmations et des progressions, j'ai fait le choix de tout regrouper dans un classeur (que je peux ressortir dans le cas d'un entretien de carrière ou de la visite de stagiaires). En effet, ces documents n'étant pas utiles aux élèves, j'estime qu'ils n'ont pas nécessairement à être disponibles directement en classe. 

    Les murs de la classe      Les murs de la classe

     

    2. L'organisation du travail : 

    Cette partie est très importante car elle concerne directement les élèves en leur permettant de gérer le fonctionnement de classe et leur travail de manière autonome. 

    • Les responsabilités : C'est un tableau qui permet d'organiser de manière quasi-instantanée la rotation des élèves responsables (date, nombre du jour, programme du jour, absents). Fini le casse-tête des étiquettes à essayer de savoir quel élève a déjà fait quelle responsabilité. Les élèves concernés (par groupe 4-5) changent chaque lundi. (voir mon article sur Les assistants de la maîtresse et celui de Entrezdansmaclasse)
    • Les groupes de niveau : Selon les domaines concernés, les élèves ne sont pas forcément dans des groupes de travail correspondant à leur niveau de classe (CE1 ou CE2). Dans de nombreux cas (Lecture, Ecriture, Production écrite), les élèves sont dans des groupes homogènes (nommés A, B ou C). (article à venir) 
    • Le tableau de programmation : Très utilisé en début d'année pour imposer des binômes de travail, ce tableau me sert maintenant principalement pour indiquer l'endroit où les élèves s'installent en début de journée (CE1 ou CE2 / sur les tables du U ou par terre). Quant aux élèves, ils viennent y chercher leurs étiquettes prénoms dont ils ont besoin lors de la validation de travaux en autonomie (prise de photos). (voir article sur Les prémices de la classe flexible)
    • Le plan de travail : Afin de suivre l'avancée de tous les élèves en ce qui concerne leur travail autonome, je remplis une fiche de suivi avec l'état de validation des activités. Cette fiche est régulièrement consultée par les élèves qui peuvent ainsi voir si certains travaux mériteraient un rebrassage plus poussé. Un plan de travail dit "collectif" est également proposé à certains élèves pour qui la gestion hebdomadaire d'autant d'activités est assez difficile. (voir article sur Le plan de travail et la fiche de suivi)

    Les murs de la classe      Les murs de la classe

      Les murs de la classe

    •  Les exercices de validation : Mis en évidence au fond de la classe, les élèves peuvent piocher les exercices correspondants aux domaines travaillés et à leur niveau. Une affiche située juste au-dessus rappelle les règles de mise en page (date, titre). 
    • Les affichages personnels : Imaginés au départ pour afficher des productions personnelles, les élèves se sont rapidement appropriés cet espace pour y placer notamment les documents des camarades absents ou encore les travaux en cours. De simples pinces à linge fixées au pistolet à colle permettent un affichage rapide (et SANS PATAFIX !!). 

    Les murs de la classe           Les murs de la classe

     

     

    3. Les aides : 

    • Le "SOS maîtresse" : Dans ma classe, le "SOS maîtresse" possède deux utilités. La première affiche sert à mes élèves qui y affichent des POST-IT en cas de difficultés ponctuelles dans les apprentissages ou de besoins particuliers (photocopie supplémentaire, matériel manquant). Je note sur la seconde affiche les noms des élèves avec lesquels je souhaite revoir certaines notions. (voir article sur Le SOS maîtresse)

    Les murs de la classe    Les murs de la classe

    • Les référents de la classe : Les aides affichées directement en classe sont assez limitées afin de ne pas trop dissiper une attention parfois très limitée chez certains élèves. Outre les frises numérique et des lettres de l'alphabet (organisée selon la méthode Dumont), l’ensemble des aides proposées aux élèves se situent à deux endroits spécifiques : les coins de Français et de Mathématiques. (voir articles sur Le coin de Français et Le coin de Mathématiques

     Les murs de la classe        Les murs de la classe

     

      

    4. Le suivi des projets : 

    • Il n'est pas toujours facile de garder les élèves motivés tout au long d'un projet. Il se peut que l'intérêt pour le sujet s'émousse ou que les élèves perdent de vue l'avancée ou l'objectif final du projet. Cette affichage permet donc de garder en vue le travail accompli et celui qui reste à faire, notamment dans le cas de grosses productions écrites. (voir articles sur Epopia ou L'histoire à écrire des P'tites poules)
    • En tant qu'adepte des Sciences, j'essaye aussi de proposer régulièrement des projets à caractère scientifique à mes élèves. Une table permettant les observations et les expérimentations y est dédiée. Récemment, nous avons commencé à nous interroger sur notre cerveau et ses fonctions

    Les murs de la classe    Les murs de la classe

     

     

    5. La construction et la copie des traces écrites : 

    Au début de l'année, je donne principalement des leçons à compléter. Cette activité est réalisée de manière collective (demi-classe) une fois la nouvelle notion bien installée. A partir de la période 2 (ou 3 pour les CE1), j'essaye de donner plus de place à mes élèves dans la construction des traces écrites.

    Pour ce faire, après une phase orale de rappel de la notion, j'invite des élèves à reformuler leur pensée. Les autres valident ou non la phrase de leur camarade qui peut noter le tout sur de grandes affiches (A3) plastifiées et perforée. Une fois la leçon entièrement écrite, elle est accrochée au fond de la classe (à l'aide de clous). Les élèves auront ensuite le temps (lors des centres d’autonomie) pour la recopier.

    Les murs de la classe             Les murs de la classe

     

     

    6. La valorisation des travaux : 

    Afin d'éviter une pollution visuelle trop importante au sein de la classe, j'ai décidé d'envahir également les murs du couloir. Sur la même idée que les affiches personnalisées pour les absents et les projets en cours, les élèves ont à leur disposition un grand espace d'affichage pour tous les productions artistiques réalisées en classe, que ce soit lors de séances guidées ou dans les centres d'autonomie. 

    L'intérêt est double puisque, en dehors du fait qu'elle évite d'augmenter les sollicitations visuelles en classe, elle permet aussi aux élèves de mettre en valeur leur travail auprès des enseignants et des autres élèves de l'école (qui passent à de nombreuses reprises dans le couloir chaque jour). 

     Les murs de la classe Les murs de la classe    

        

     

    7. La projection :

    Je ne possède pas d'écran blanc directement dans ma classe. Afin de ne pas perdre de temps en terme d'installation, j'utilise un des murs de la classe sur lequel je n'affiche rien (toujours dans cette idée de "non pollution visuelle"). 

    Les murs de la classe

     

     

    8. Et les vitres ? 

    A cause des rideaux, je ne peux pas vraiment utiliser cet espace comme un affichage à part entière. En effet, dans ma classe, dès que les premiers rayons de soleil apparaissent, on se croirait davantage dans un sauna. Les rideaux sont dont souvent fermés. 

    Les murs de la classe

     

     

    Pour finir, voici une vue d'ensemble de ma classe afin que vous puissiez mieux visualiser la façon dont j'utilise les murs de ma classe.

    Les murs de la classe      Les murs de la classe

     Les murs de la classe      Les murs de la classe

     Les murs de la classe


    2 commentaires
  • Un livre intéressant en terme de réaménagement des espaces de classe. Il regorge de nombreuses photos permettant de visualiser différents "avant/après" et reprend des idées développées, de manière plus poussée, dans les autres ouvrages de Debbie Diller. 

    C'est une auteure canadienne qui a beaucoup travaillé dans des classes, en soutient d'enseignants, afin d'améliorer les pratiques pédagogiques. Ses livres sont donc basés sur une réelle expérience : elle a observé de nombreuses classes puis a mis en application ce dont elle parle. Ce livre contient donc assez peu de théorie (MERCI !!!) ^^.

     

    Mes lectures

    "Aménager sa classe pour favoriser l’apprentissage vous invite à découvrir des salles de classe aussi bien organisées pour l'ensemble du groupe que pour l’enseignement de la lecture en petits groupes. Vous y trouverez tout ce qu’il faut savoir pour créer des centres de lecture stimulants, des bibliothèques de classe attrayantes, des rangements efficaces et un espace fonctionnel pour l'enseignant. "

     

    Du nouveau dans cet article !!! Ce n'est pas toujours facile de trouver des ressources pertinentes et compréhensibles afin de permettre une transition efficace vers un aménagement et un enseignement plus flexible. Classe de demain propose sur son site, un guide interactif contenant des informations mais aussi des outils !! 

    Pour commander ce guide, il vous suffit de cliquer sur l'image : 

    Mes lectures

     

     


    votre commentaire
  •  

    Lors de la mise en place de la classe flexible, un des objectifs était d'enlever un maximum de tables et de meubles afin de fournir aux élèves un espace de travail plus aéré et de permettre une circulation plus fluide dans la classe.

     

    • Un bureau vraiment utile ?

    C'est à ce moment là qu'un "dilemme" s'est posé. Mon bureau de maîtresse ... ce gros meuble ... est-il vraiment utile ? La décision a été assez rapide à prendre car ce dernier ne me servait, au final, que pour effectuer mes corrections et accumuler un bazar monstre en un temps record !!! 

    Le bureau de la maîtresse

     

     

    Avec mes collègues, nous avons donc très vite choisi d'enlever nos bureaux et d'utiliser ce nouvel espace afin de créer un coin supplémentaire pour les élèves

    Le bureau de la maîtresse   Le bureau de la maîtresse

     

      

    • Un bureau de maîtresse flexible : 

    Après plusieurs essais, j'ai décidé de me constituer, moi aussi, un espace flexible se composant de 3 parties : 

      

     

    1. La table de correction : C'est à cet endroit que je me place le matin pendant que les élèves copient leurs devoirs et réalisent leur routine matinale (court exercice de rebrassage en Français ou en Mathématiques). Ainsi, je me situe à un point stratégique de la classe : j'ai une vue d’ensemble de tous mes petits monstres en train de travailler et je peux accueillir les élèves qui auraient besoin de me parler ou de me montrer un mot dans le cahier de liaison. De plus, je reste à proximité du "Nombre du jour" qui est une des responsabilités nécessitant encore parfois mon aide. 

    Cette table était auparavant une table d'élève. J'y place maintenant tous les documents de travail pour la journée. Le seul élément fixe est mon trieur dans lequel je garde les documents de la semaine (leçon à venir, étiquettes de manipulation, exercices de validation, etc.). 

     

    2. Le meuble à roulette : Lors des temps d'enseignement guidé, le problème principal était de pouvoir répondre le plus efficacement et rapidement possible aux besoins spécifiques de mes élèves. Cependant le matériel de manipulation, notamment de Mathématiques, se trouvait au fond de la classe près des centres d'autonomie.

    J'étais alors obligée de faire des allers-retours entre les tables "en U" du centre guidé et l'espace d'autonomie, ce qui me faisait perdre du temps et provoquait du mouvement inutile. Après une story de Milie_xy qui présentait son nouveau meuble de rangement, j'ai décidé d'opter pour cette solution qui me permettrait alors de garder à proximité tout le matériel nécessaire pour aider les élèves en difficulté. 

    Ce meuble contient donc : 

    • du matériel pour les manipulations mathématiques : unités/dizaines/centaines/milliers de couleur ; étiquettes Montessori pour les décompositions additives ; jetons ; bandes numériques allant jusque 999 ; dés ; porte-clés des nombres en lettres ; porte-clés des multiplications (merci Bout de Gomme) ; fiche d'aide au calcul posé.
    • des étiquettes supplémentaires pour le nombre du jour ; le programme du jour et la date en Anglais.
    • des chronomètres pour la lecture et le calcul mental (Fluence).
    • des sabliers pour les phases de rangement ou pour travailler la concentration.
    • des étiquettes vierges plastifiées pour ajouter du vocabulaire complexe au mur des mots. 

    Bien évidemment, le contenu n'est pas fixe et risque encore de varier d'ici la fin de l'année. 

     

    3. Les meubles de rangement : Vous vous demandez peut-être où je range tout mon fameux bazar de maîtresse ... Après un important tri pendant lequel j'ai dû éliminer pas mal de "On ne sait jamais, ça peut toujours servir", j'ai réussi à me limiter à ces deux meubles pour le petit matériel (agrafeuse, POST-IT, élastiques, colle, stylos, craies, massicot, etc.)

    Ainsi, dès que j'ai besoin de quelque chose, je n'ai qu'à tendre le bras : plus de déplacements inutiles et un gain de temps important !!! 

    Quant au plus gros du matériel (stock de cahiers, stylos, feuilles, dossiers des élèves, etc.), je les garde dans l'armoire se trouvant au fond de la classe. Afin de rendre mes élèves encore plus autonomes (et disons-le, d'en faire le moins possible aussi ... yes), une partie de ce stockage leur est accessible. Si ils ont besoin d'un nouveau cahier, d'une feuille ou bien d'un petit matériel (stylo, crayon, colle) ne se trouvant plus dans les réserves collectives des tables, ils viennent directement se servir. 

     

    Bien évidemment, posséder une classe flexible ne signifie pas faire le deuil complet de son bureau mais chercher d'autres solutions afin d'aménager l'espace au mieux pour les élèves mais aussi pour soi. 

     

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique