• Que ce soit en famille ou dans le cadre de la classe, les jeux de société sont un bon moyens de passer du bon temps, de créer du lien, de développer certaines compétences utiles en classe mais aussi de renforcer les fameuses fonctions cognitives (attention, mémorisation, etc.).

    Cette année, nous avions comme projet avec Maitresse Evie de travailler autour des jeux de société avec nos élèves. Cela ne s'est malheureusement pas fait ... mais nous gardons cette idée dans un coin de notre tête ...

     

    Les jeux de société en classe ou à la maison  Les jeux de société en classe ou à la maison

    En attendant, j'ai eu envie de lister des jeux qu'il serait possible d'utiliser avec nos chers petits monstres mais aussi dans le cadre plus personnel. Grâce à la communauté de PE sur Instagram (merci à tous ceux qui y ont contribué), j'ai pu recueillir un nombre impressionnant de propositions qui sont donc regroupées ici. 

    Les jeux de société en classe ou à la maison

     Télécharger « Jeux de société.pdf »

     

    Une collègue m'a également parlé d'une société qui vend et loue des jeux de société. Je vous mets ici le lien direct pour accéder au site (il suffit de cliquer sur l'image).

    Les jeux de société en classe ou à la maison

     

    J'espère que cela vous donnera des idées et, pourquoi pas, l'envie de vous lancer aussi avec vos élèves ou votre famille. 

     

    Cet article évoluera sûrement dans les mois et les années à venir car j'aimerai vraiment pouvoir offrir des temps spécifiques à mes élèves pour jouer à des jeux de société et profiter des bénéfices que ce genre d'activité pourrait leur procurer. 

     

     

     


    5 commentaires
  • Afin d'entrer en douceur dans les apprentissages, chaque journée d'école commence par différentes activités de routines (de 8h15 à 8h40). Ce temps est très précieux car il permet de rebrasser des notions déjà étudiées lors des centres guidés ou d'introduire de nouveaux défis tels que les problèmes ouverts.

    Pendant ce temps, plusieurs élèves "les responsables" s'occupent de différentes tâches telle que la date, les absents, le programme ou encore le nombre du jour. 

     

    Toutes ces activités sont réalisées de manière (presque) totalement autonome. On peut alors se demander ce que peut bien faire la maîtresse pendant ce temps ... Depuis le début de l'année, j'ai choisi de mettre à profit ce temps pour prendre en charge de petits groupes d'élèves en fonction de différents objectifs

    Pour cela, je me place au fond de la classe : deux tables en îlots permettent de prendre des groupes de 4 élèves environ.

    "SOS maîtresse" : un temps d'aide aux élèves en difficulté ... mais pas que !

    Les élèves concernés sont inscrits sur une affiche et le matériel nécessaire au travail y est également indiqué. 

    "SOS maîtresse" : un temps d'aide aux élèves en difficulté ... mais pas que !

    Télécharger « SOS maitress _ affiche.pptx »

     

    Ce temps va donc concerner, selon les besoins, les élèves : 

    • absents :

    Il leur suffit de récupérer les documents (leçons, exercice) stockés au niveau de leur pince à linge (au fond de la classe). De nombreux élèves se débrouillent très bien seuls et peuvent aller chercher les informations manquantes dans les cahiers de camarades et compléter la leçon.

    Pour les élèves les plus fragiles, une fois la leçon copiée, je leur propose un temps d'explication sous forme d'une courte manipulation

      

    • qui suivent le plan de travail collectif :

    Parmi les élèves ayant encore des difficultés à être totalement autonomes dans les centres d'autonomie, il arrive que certains ne réalisent pas l'ensemble des exercices de validation (que ce soit dans des cas de non compréhension de l'activité ou dans un but d'évitement de la tâche). Ce temps me permet de faire un rappel et d'apporter une aide supplémentaire à ces élèves en les accompagnant de manière plus poussée dans la réalisation des exercices (reformulation de la consigne, apport de matériel supplémentaire, guidage). 

     

    • en manque de confiance : 

    Certains élèves manquent encore de confiance en eux et sont parfois demandeurs d'explications supplémentaires afin d'être, le plus souvent, rassurés sur leurs capacités et ce qu'ils avaient compris de la notion.

    Souvent il s'agit d'une relecture de la leçon suivie d'une manipulation (ou d'un travail sur l'ardoise) et d'une reformulation des connaissances

     

    • avec un fort potentiel : 

    Chaque lundi, je choisis un groupe d'élèves dont le travail quotidien et l'attitude montre une capacité de réflexion plus poussée que le niveau attendu pour leur âge. Au cours de cette séance, je leur propose donc de travailler des compétences correspondant à un niveau N+1. Pour faire simple, mes CE1 peuvent faire du CE2 et mes CE2, du CM1. 

     

    Une fois la séance passée, je peux leur proposer un petit atelier afin de retravailler la nouvelle compétence et, s'ils se sentent prêts, un exercice de validation qui pourra être ajouté dans le cahier de réussite. Si l'objectif est validé, l'élève concerné peut alors colorier la case "objectif dépassé" dans son fichier de progrès.

    Cahier de réussite et fichier de progrès

     

    • en difficulté : 

    Les autres jours de la semaine, je prends en charge des élèves ayant eu des difficultés ponctuelles ou parfois plus profondes. Pour cela, j'utilise les observations quotidiennes faites en classe ainsi que les résultats obtenus dans les fichiers ou dans le cahier de réussite.

    L'objectif est de contrer le plus rapidement possible les difficultés et de ne pas les laisser s'installer à long terme chez les élèves. Si, au cours de la séance, je me rends compte que la compétence est maintenant comprise (par le biais d'une manipulation ou d'un travail sur l'ardoise), elle peut alors passer d'un "objectif non atteint" à "objectif à retravailler"ou d'un "objectif à retravailler" à un "objectif atteint". La réalisation d'un nouvel exercice papier n'est alors pas forcément nécessaire. 

     

     


    4 commentaires
  • De nombreux collègues me demandent régulièrement comment je m'y prends pour ne pas être débordée par tout ce qui nous est demandé. Entre la répartition des apprentissages sur l'année, la préparation de la classe chaque semaine, la mise en place de projets et la gestion de la classe on peut vite être perdu et ne plus savoir où donner de la tête.

    Ce que je vous propose ici n'est en aucun cas un guide à suivre à la lettre mais une possibilité de fonctionnement qui me convient personnellement.

    Je tiens également à préciser que j'ai maintenant presque 10 ans d'ancienneté (déjà !!!) et que j'ai principalement eu à gérer des élèves de niveau CYCLE 2 (que ce soit dans l'ordinaire ou le spécialisé). 

     

    Comment s'organiser pour ne pas être (trop) débordé.e ?

     

    Il existe, selon moi, plusieurs niveaux de préparation à prendre en compte et qui peuvent permettre de rester organisé.e et d'éviter autant que possible le "burn-out".

     

    Avant la rentrée : 

    Je profite des grandes vacances et de ces deux mois "off" pour réaliser les plus gros travaux qui seraient impossibles à construire durant l'année scolaire. Il s'agit donc de créer un fil rouge qui servira de guide tout au long de l'année et qui permettra de gagner un temps précieux par la suite. 

    • Les programmations annuelles :  Elles concernent l'ensemble des domaines (Langage Oral, Lecture/Littérature, Ecriture/Production écrite, Etude de la langue, Mathématiques, Questionner le monde, Enseignements artistiques, Langue Vivante, EPS et EMC). 

    Elles me permettent de réaliser une première répartition des différentes compétences qui seront travaillées tout au long de l'année, au travers des 5 périodes. Pour chaque programmation, une seconde page permet de mieux voir et comprendre le lien entre ces compétences et le socle commun. 

    Comment s'organiser pour ne pas être (trop) débordé.e ?  Comment s'organiser pour ne pas être (trop) débordé.e ?

    • Les progressions de la période 1 : Une fois les programmations annuelles réalisées, je regarde les compétences choisies pour la première période et je les détaille sur les 7 premières semaines. Une même compétence peut être travaillée tout au long des 7 semaines (ce qui est souvent le cas en Langage oral) ou pendant 1 à 2 semaines (en Etude de la Langue par exemple). 

    Comment s'organiser pour ne pas être (trop) débordé.e ?

    • Les listes de compétences : Elles sont reprises dans des listes afin de pouvoir être réutilisées dans différents documents comme les exercices de validation, le cahier de réussite ou le fichier de progrès. Il existe deux versions de ces compétences : une version "enseignant" et une version "parents/élèves" plus simplifiée

    Comment s'organiser pour ne pas être (trop) débordé.e ?

    • Les projets annuels : Outre la création de documents officiels, les grandes vacances sont également le moment de réfléchir à l'organisation des plus gros projets qui rythmeront toute ou une partie de l'année. Pour ma part, j'ai décidé de ma lancer dans deux projets liant lecture et écriture.

    Durant les deux premières périodes, mes élèves ont créé une histoire à partir de l'album "Histoire à écrire" des P'tites poules.

    Ensuite, d'Octobre à Avril/Mai, ils bénéficieront d'une correspondance avec différents personnages venant d'un monde imaginaire grâce à Epopia. 

       Comment s'organiser pour ne pas être (trop) débordé.e ?   

     

    Mes lectures Mes lectures

     

    • Faire le point : Il peut aussi être très utile de voir ce que vous avez en terme de matériel qui correspondrait à votre futur niveau de classe (jeux achetés ou plastifiés) et d'y faire un gros tri.

    Par la suite, vous pourrez alors vous lancer dans la plastification et le découpage de nouvelles activités si besoin. 

     

     

    Durant les "petites" vacances : 

    • Progressions de la période à venir : Tout comme durant les grandes vacances, c'est une des premières choses que j'essaie de boucler. C'est aussi l'occasion de faire le point sur l'avancement des apprentissages et de voir ce qui a été fait ... ou pas.

    Aussi, il arrive très souvent que les progressions des périodes 2 à 5 ne correspondent plus à ce que j'avais prévu. La plupart du temps, certains événements font que je suis obligée de reprendre certaines compétences des périodes précédentes pour les terminer ou, fait beaucoup plus rare, d'enlever certaines compétences de la période suivante car les élèves ont été demandeurs et nous avons pu avancer plus vite (c'est le cas cette année en Numération). 

     

    • Séquence et fiches de préparation absolument nécessaires : C'est une partie que je ne développe plus beaucoup ces dernières années puisque cela fait maintenant plusieurs années que j'ai le même niveau de classe. Néanmoins, pour de nouvelles séquences ou sur lesquelles je bloque encore, cela peut arriver (en sport, en sciences par exemple).

     

    • Mise au point sur les projets en cours / Réflexion et construction des projets à venir : Pour de gros projets annuels, cela permet de faire le bilan et de se rendre compte si les objectifs visés avant la rentrée sont toujours tenables. En effet, il est facile de construire de beaux projets durant les vacances d'été mais ça l'est beaucoup moins de s'y tenir une fois le mois de Septembre entamé ... 

    Des projets plus courts peuvent venir ponctuer l'année et ne durer qu'une période. C'est à ce moment-là qu'il faudrait les finaliser (axes de travail, matériel à acheter ou construire, etc.).

     

    • Préparation de certains documents :  Pour éviter d'être surchargé.e de préparatifs durant les périodes, je réalise un maximum de fiches durant les vacances. C'est le cas cette année pour les fiches sons (inspirées largement de Bout de Gomme et Lutin Bazar) ainsi que les fiches artistes pour mon projet d'écoute musicale.

    Comment s'organiser pour ne pas être (trop) débordé.e ?     Comment s'organiser pour ne pas être (trop) débordé.e ?

     

    • Anticiper la semaine de rentrée :  Je ne sais pas pour vous mais, en ce qui me concerne, j'ai beaucoup de mal à me remettre dans le bain lorsqu'il s'agit de préparer la 1ère semaine qui succède deux longues semaines de vacances. Je ne sais plus où j'en suis dans les apprentissages, dans les activités que je dois proposer en autonomie. Bref, c'est un peu le bazar ... 

    Pour éviter cela, j'essaye autant que possible de préparer cette semaine de rentrée durant la dernière semaine de la période précédente. C'est assez simple en fait : je fais comme si il n'y avait pas de vacances et que la semaine suivante était travaillée. 

     

     

    Chaque semaine : 

    Si tout le travail décrit précédemment a pu être réalisé, la préparation hebdomadaire sera beaucoup plus facile. De plus, pour ne plus être surchargée de travail le week-end (et pouvoir profiter de mes amis et de ma famille ... ou tout simplement ne rien faire ...), je prépare ma semaine de travail la semaine précédente.

    Voici comment j'ai choisi de répartir les préparatifs cette année. Je n'ai rien mis le mercredi afin de pouvoir souffler, décaler une préparation à cause d'un imprévu ou réaliser des nouveaux projets (pro ou perso) : 

     

    • Lundi : Cahier journal de la semaine suivante.

    Jusqu'à maintenant, j'utilisais Edumoov et je le fais encore pour préparer des séances types. Cependant, pour le cahier journal quotidien, j'ai créé une trame dont je vous mets le lien. Chaque journée est "détaillée" sur une feuille A5. Elle me sert d'aide mémoire et de trame pour préparer les centres de la semaine suivante. 

     Edumoov   Comment s'organiser pour ne pas être (trop) débordé.e ?

     Télécharger « Cahier journal _ trame.doc »

     

    • Mardi : Documents de la semaine suivante.

    Une fois la trame de mon cahier journal terminée, je prépare, dans un dossier spécifique de mon ordinateur, l'ensemble des documents dont j'aurai besoin dans la semaine (fiches de travail, étiquettes de manipulation, matériel spécifique, fiches de Calcul Fluence). 

     

    • Jeudi : Plan de travail individuel et collectif + fiche de suivi.

     Je ne détaillerai pas grand chose ici puisque vous pouvez trouver toutes les informations dans un autre article du blog.  

    (cliquez sur l'image pour y accéder)

     

    • Vendredi : Si tout s'est bien passé durant la semaine, et que je n'ai pas eu trop d'imprévus, je profite du vendredi pour finaliser quelques travaux, imprimer les documents importants (cahier journal, plan de travail, fiche de suivi) ainsi que le matériel pour les centres d'autonomie

     

    • Les corrections : La pause de midi dure deux heures : j'ai donc le temps de manger et de me lancer dans des corrections (centres d'autonomie et cahier de réussite). Etant donné que les activités sont réparties sur la semaine grâce aux centres d'autonomie, les corrections durent au maximum 1h. 

    Je ne prends jamais de cahiers à la maison. Les seuls travaux que je ramène régulièrement sont les grosses productions écrites ou les projets qui prennent beaucoup plus de temps à corriger. 

     

    J'espère que ces quelques indications pourront vous servir dans votre organisation. N'hésitez pas à me faire part de votre fonctionnement. C'est toujours intéressant de voir comment d'autres personnes font et surtout il y a sûrement plein de choses auxquelles je n'ai même pas pensé ! 

     


    4 commentaires
  • Je vous en avais déjà parlé dans des articles précédents : la production écrite est un domaine qui possède une place très importante dans mon emploi du temps et que mes élèves pratiquent de manière quasi-quotidienne (en tout cas j'essaye !).

    Néanmoins, lorsque l'on pense à cette activité, on pense peut-être assez instinctivement à la rédaction d'écrits de fiction telles que des histoires. Cependant, si l'on se réfère aux Programmes, on y parle également d'ECRITS FONCTIONNELS. En effet, les élèves sont confrontés à tout un tas d'écrits à l'école et dans leur environnement auquel on ne les prépare pas forcément.

    Les écrits fonctionnels

     

    J'ai regroupé ici les différentes types d'écrits fonctionnels que je travaille avec mes CE1-CE2 au cours de l'année : 

     

    1. L'exercice et la consigne 

    Un incontournable de début d'année !! On connait tous des élèves qui ne respectent JAMAIS les consignes données dans des exercices, qui entourent au lieu de souligner ou qui n'utilisent pas les bonnes couleurs pour coder leurs réponses.

    Durant la première période, j'axe le travail de compréhension de mots et de phrases simples avec une réflexion autour des consignes et des verbes spécifiques utilisés dans ce contexte. Vous trouverez sur Internet un grand nombre de sites proposant des fiches qui permettent de travailler la compréhension des consignes (et merci à eux car elles sont d'une aide précieuse dans ce grand défi !).

    jardinalysse.com

    sylvain.obholtz.free.fr

    boutdegomme.fr

    En parallèle, je travaille également la lecture et la compréhension des exercices que mes élèves retrouveront systématiquement lors des centres de validation. Pour ce faire, j'ai donc créé une fiche type présentant un exercice réalisé en tout début d'année. Elle regroupe l'ensemble du vocabulaire que mes élèves devront maîtriser pour éviter tout problème de compréhension autre que celui de l'exercice en lui-même. 

    Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite

    Télécharger « L'exercice _ fiche.pdf 

     

    2. L'emploi du temps et le programme du jour

    Parmi les responsabilités données à mes élèves dès le début de l'année, il y a le "Programme du jour". Afin de rendre les élèves totalement autonomes pour ce rituel, nous avons auparavant lu et étudié l'emploi du temps de la classe.

    Ce dernier est bien sûr présent dans la classe afin d'aider les élèves dans l'affichage des étiquettes des différents domaines. 

    Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite   Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite

     Télécharger « L'emploi du temps _ fiche.pdf »

     

    3. La demande d'aide et le "SOS maîtresse"

    Toutes les excuses sont bonnes pour faire écrire les élèves, même de manière informelle. En effet, lorsqu'ils ont besoin de moi, je leur propose de rédiger une demande écrite. Cela me permet de ne pas être dérangée durant les centres guidés et surtout de ne pas oublier les différentes réclamations de mes élèves durant la journée (photocopie supplémentaire, matériel manquant, etc.). 

    Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite

     

    4.  Les listes de mots ou de groupes de mots  

    Une activité idéale pour lancer les élèves dans l'écriture en début d'année : créer des listes rigolotes comme la liste de course de la sorcière Grabouilla

    Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite

    (cliquez sur l'image pour accès directement à l'article sur les "joggings d'écriture")

     

    5. La règle du jeu et le mode d'emploi

    On l'a tous connu en tant qu'adulte : la lecture des règles d'un jeu n'est pas forcément facile ... he 

    Après avoir étudié celles du jeu "Crazy chrono", certains élèves ont déjà pu jouer en autonomie lorsqu'ils avaient terminé leur plan de travail. D'autres jeux leur seront proposés durant l'année et ce seront aux élèves de déterminer la manière d'y jouer en utilisant uniquement la règle du jeu

    Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite   Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite  Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite

     

    6. L'affiche pour le marché de Noël 

    Comme beaucoup d'entre vous, j'ai réalisé plusieurs objets pour le marché de Noël de l'école. Depuis l'année dernière, j'en profite également pour travailler la création d'affiches afin d'attirer les éventuels acheteurs et de valoriser encore un peu plus le travail des élèves

    Après avoir étudié les caractéristiques de différentes affiches et avoir repéré les informations essentielles qui doivent y figurer, nous avons donc créé nos propres affiches. 

    Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite     Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite

     

    7. La lettre 

    Grâce au site Epopia, j'ai pu mettre en place une correspondance avec différents personnages sur le thème de la "Réserve naturelle".

    Durant les périodes 2, 3 et 4 mes élèves devront donc répondre à pas moins de 12 lettres et ce, de manière collaborative. En effet, après avoir étudié ses caractéristiques, les élèves ont du se mettre d'accord sur les différents éléments qui devront être abordés dans chaque lettre

    Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite  Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite

    (cliquez sur l'image pour accès directement à l'article "Epopia : Une aventure dont les élèves sont les héros !")

     

    8. La recette de cuisine 

    Que ce soit pour une recette de cuisine classique ou plus originale, la recette de cuisine permet de travailler différents éléments très intéressant : 

    • les listes pour les ingrédients et les ustensiles 
    • les verbes à l'infinitif pour les étapes de la recette. 

    La production d'écrits

    (cliquez sur l'image pour accès directement à l'article "Les projets d'écriture")

     

    9. L'exposé et le texte documentaire 

    En début d'année, ma collègue Maitresse Aurel a réalisé un élevage de coccinelle dans sa classe. Après un temps d'observation, ses élèves ont pu poser des questions par le biais d'un dictaphone. J'ai ensuite récupéré les différentes interrogations que ces petits CP se posaient ainsi que l'élevage.

    Durant les temps d'autonomie, mes élèves ont du choisir, par binôme, une des questions et ont réalisé des observations et des recherches afin d'y répondre. L'objectif était donc double car il s’agissait d'être précis dans sa réponse tout en utilisant un vocabulaire et un niveau de langage adapté à des élèves de 6-7 ans

    Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite    Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite   Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite

     

    10. La prise de notes et la présentation orale

    Depuis le début de l'année, j'essaye de garder un créneau spécifique au Langage oral qui me permet donc de travailler ses différents aspects et notamment la capacité des élèves à savoir s'exprimer correctement devant leurs pairs.

    Pour ce faire, je leur propose durant les périodes 1 et 2 de présenter un événement marquant (ou pas d'ailleurs) qui ce serait passé au cours du week-end. Au cour de cet exercice, plusieurs élèves ont fait émerger leurs difficulté à se souvenir de ce qu'ils voulaient dire et de construire un discours cohérent.

    Nous avons discuté de la possibilité de rédiger, sous la forme de mots clés, les points essentiels de ce qu'ils abordaient. Ceux qui le souhaitent sont donc invité à utiliser un POST-IT, leur cahier des centres ou une feuille volante en guise d'aide-mémoire. 

    Les séances guidées de Langage oral

    (cliquez sur l'image pour accès directement à l'article "Les séances guidées de Langage oral")

     

    11. Le règlement de la classe et le conseil d'élève 

    Depuis maintenant deux ans, je ne rédige plus de règlement de classe à proprement parlé. En revanche, je demande à mes élèves de déterminer des mots qui, selon eux, sont importants pour pouvoir bien travailler et avoir une bonne ambiance dans la classe

    Nous choisissons ensuite quelques mots et créons un sigle qui représentera les valeurs les plus significatives pour l'année à venir. 

    Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite

     

    (cliquez sur l'image pour accès directement à l'article "La gestion du comportement : EEC")

     

    Dans le cas d'un conseil d'école hebdomadaire, il est également possible de proposer à un élève d'être le secrétaire et donc de prendre des notes quant aux remarques et décisions prises pendant la séance. Je n'ai pas encore mis ce genre de travail en place mais je pense qu'il peut être déjà plus aisé en cycle 3.  

     

    12. L'article de journal 

    Durant le mois de Mars, et en allant auparavant sur le site du CLEMI, vous pourrez recevoir différents journaux et magazines afin de travailler sur le thème de l'information. L'année dernière, nous avons travaillé sur les origines de l'information et les dangers des "fake news". 

    Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite Les textes fonctionnels : lecture et/ou production écrite

    (cliquez sur l'image pour accès directement au site du CLEMI)

     

    13. Les autres textes

    Il existe de nombreux écrits qui peuvent être étudié en classe, que ce soit lors de séances de Lecture ou de Littérature dédiées à cela ou encore au cours de la résolution de problèmes

    On peut notamment penser aux écrits suivants : 

    • billet de train
    • menu de cantine
    • carte d'invitation
    • publicité
    • programme TV

     

     


    votre commentaire
  • Après avoir réalisé plusieurs fois cette animation pédagogique avec Maitresse Aurel, nous allons enfin pouvoir retrouver des mercredis libres et nous reposer un peu.

    Mais avant ça, nous vous proposons la version finale qui contient donc une grande partie des remarques et des questions posées par les collègues lors de ces temps de formation. 

    Animation pédagogique : une classe CENTREE sur les apprentissages

    Télécharger « Une classe CENTREE sur les élèves _ animation pédagogique.pdf »

     

    Nous espérons que ce PDF vous aidera à y voir plus clair ... Nous avons reçu de nombreux conseils de la part des collègues venus ce matin pour la dernière animation et nous travaillons dessus afin d'inclure toutes ces idées dans de futurs articles sur les blogs ... yes

     

     

     


    4 commentaires