• On a tous eu l'envie, en préparant l'année scolaire à venir, de mettre en place de beaux projets transversaux qui permettrait de travailler autrement et de proposer des enseignements différents, allant au-delà des fondamentaux.

    Malheureusement, face à la réalité du terrain et aux impératifs dus au respect des attentes des nouveaux programmes, ces jolies ambitions se retrouvent parfois réduites. On se retrouve alors à courir après le temps et à espérer pouvoir caser des séances de manière ponctuelle dans un emploi du temps déjà surchargé ...

    Illustration du travail d'équipe de brainstorming

    Cette année, pour éviter encore la déception de devoir mettre entre parenthèses des projets qui me tiennent vraiment à cœur, j'ai décidé de réserver un créneau spécifique pour ces projets que je souhaitais voir réellement aboutir. 

     

    L'organisation temporelle : 

    Concrètement, voilà ce que cela donne dans mon emploi du temps (créneaux de l'après-midi) : 

    Un créneau spécifique pour des projets de classe

    Chaque vendredi, le dernier créneau de la journée est consacré, soit à un débat philosophique dans le cadre de l'EMC soit à un temps de réalisation d'un projet. En terme de respect des horaires, ce créneau est donc compté et partagé entre les heures des différents grands domaines (Français, Mathématiques, EMC)

    La question de l'emplacement de ce créneau au sein de l'emploi du temps a été assez évident. D'une part, entre la piscine et les échanges de service, il ne me restait plus tellement d'autres choix. De plus, la dernière partie de journée le vendredi est un temps assez difficile où les élèves n'ont plus forcément la patience et la capacité d'attention qui les caractérise tant ... happy

    Les projets proposés ont une forte valeur émotionnelle et demandent une implication plus grande de la part des élèves. Cela me permet de maintenir leur intérêt jusqu'aux dernières minutes de la semaine. Et vu les petits monstres que j'ai cette année, je peux vous assurer qu'il s'agit là d'un sacré défi !! 

     

    L'objectif de ce créneau "projet" : 

    Au fur et à mesure des semaines et des périodes, ce créneau s'est avéré encore plus utile (et précieux à mes yeux) !! En effet, il a fini par couvrir de nombreux besoins que n'importe quel enseignant doit sûrement connaître au cours de l'année :

    • Rattraper des retards apparus au cours de la semaine (séances à rattraper suite à une sortie scolaire ou à la mise en place de séances de médiation suite à des conflits plus ou moins importants au sein de la classe) ; 

    Un créneau spécifique pour des projets de classe

    • Réaliser des activités de dernières minutes ou des imprévus non fixés officiellement dans l'emploi du temps (entraînement pour le CROSS, bricolage de Noël ou pour la fête des gens qu'on aime, répétitions intensives pour le spectacle de fin d'année) ; 

    Un créneau spécifique pour des projets de classe

    Un créneau spécifique pour des projets de classe

    • Créer et proposer des séances à part entière n'ayant peu ou pas de lien avec d'autres créneaux d'enseignement (projet en Programmation informatique ou sur le Cerveau). 

    Un créneau spécifique pour des projets de classe

     


    2 commentaires
  • Depuis les Programmes de 2016, on entend parler d'un nouveau domaine à l'école élémentaire : le codage et la programmation informatique. Le site EDUSCOL propose d'ailleurs un document présentant les objectifs, une progressivité des apprentissages, des stratégies mais aussi des situations d'enseignement. 

    La programmation informatique au cycle 2

     

    Les prérequis nécessaires : 

    Avant de pouvoir commencer cette initiation à la programmation, il est nécessaire de s'assurer que les élèves aient bien acquis certaines compétences en Géométrie et notamment celles concernant le déplacement sur quadrillage. Personnellement, je travaille cette compétence en période 2 (apprentissage en centre guidé) puis en période 3 (rebrassage en centre d'autonomie).

    La programmation informatique au cycle 2

     

     

    Les outils utilisés : 

    • Après quelques recherches pour savoir comment réaliser cet apprentissage qui est tout nouveau pour moi, j'ai trouvé un article complet  et une séquence débranchée, complète et très bien pensée sur le site monecole.fr. 

    La programmation informatique au cycle 2

      

    • Code and go mouse : Afin de rendre ce thème de la programmation encore plus concret, j'utilise un jeu acheté lors de ma commande de rentrée l'année dernière. Ce matériel permet d'apporter une touche ludique et motivante à un thème pas forcément évident pour tous les élèves. 

    La programmation informatique au cycle 2

     

     

    Voici une vidéo de présentation (en anglais) ... 

     

    ... ainsi que des fiches d'aide afin de faciliter son utilisation de manière autonome.

    La programmation informatique au cycle 2      La programmation informatique au cycle 2

    Télécharger « Mouse and go _ parcours + utilisation.pdf »

     

    • Tuxbot (application gratuite) : Pour passer à un aspect plus abstrait du codage, j'utilise une application gratuite qui permet de travailler les déplacements absolus et relatifs, en suivant les parcours proposés ou en créant les siens ! 

    La programmation informatique au cycle 2

      

    • "J'apprends à programmer tout seul !" des Editions BORDAS : Permet d'aller plus loin dans la programmation informatique (pourquoi pas à partir du cycle 3 dans le cas d'élèves ayant déjà abordé ce sujet au cycle 2, et même pour des enseignants qui n'ont jamais réellement eu de formation à ce sujet). Ce livre propose 7 grands thèmes pour aborder de manière simple et ludique la programmation (et surtout sans avoir besoin d'outils numériques) :  

    La programmation informatique au cycle 2      La programmation informatique au cycle 2

     

    Pour chaque thème, plusieurs activités sont proposées, avec un degré de difficulté croissant (et une correction en fin d'ouvrage) ainsi que des pages expliquant le lien entre la programmation informatique et les technologies utilisées dans les industries et la vie quotidienne.

    La programmation informatique au cycle 2   La programmation informatique au cycle 2

     

     

    Descriptif des séances réalisées : 

    • Séance 1 - révisions des déplacements absolus : Rappel du travail sur le quadrillage (et le vocabulaire associé : haut, bas, gauche, droite) réalisé durant les périodes précédentes (codage de déplacements sur le tableau et sur l'ardoise). 

     

    • Séance 2 - découverte des déplacements relatifs : Mise en scène des élèves dans un quadrillage géant afin de mieux comprendre et de commencer à assimiler cette notion de déplacement relatif (et le vocabulaire associé : avancer, reculer, pivoter à droite, pivoter à gauche).

    La programmation informatique au cycle 2    La programmation informatique au cycle 2    La programmation informatique au cycle 2

     

    • Séance 3 - consolidation des déplacements relatifs : Passage du concret à l'abstrait avec un travail similaire sur l'ardoise. La plus grande difficulté est donc ici la prise en compte de l'orientation de l'objet qui se déplace

    La programmation informatique au cycle 2

     

    • Séance 4 - mise en pratique des déplacements relatifs : Présentation du matériel de programmation et codage de déplacements grâce à la souris (centre guidé).

    La programmation informatique au cycle 2

     

    • Séance 5 - révisions des déplacements relatifs (1) : Ce même travail est ensuite proposé dans les centres d'autonomie (par groupes de 2-3 élèves). 

     La programmation informatique au cycle 2

     

    • Séance 6 révisions des déplacements relatifs (2) : Utilisation de l'application Tuxbot pour aller encore plus loin dans la programmation et les parcours proposés.

     

    Vidéos de présentation de la souris "Code and go" et de l'application Tuxbot : 

     

     

     

     


    3 commentaires
  • Après avoir fabriqué un cerveau pour faciliter son introduction aux élèves, j'ai choisi d'en faire de même pour les neurones. La fabrication est beaucoup plus simple et rapide et va me permettre de rendre plus concret la manière dont les informations se déplacent dans le cerveau et comment les apprentissages se mettent en place (notamment au niveau du renforcement des connexions entre les neurones).

    Des neurones en 3D

    L'idée vient de cette image trouvée sur Pinterest (je n'ai pas réussi à trouver le lien du site correspondant ...).

    Des neurones en 3D

     

    Pour réaliser ces petits neurones assez sympatiques, il vous faudra des perles et des cure-pipes. 

    Des neurones en 3D

     

    Voici les étapes à réaliser : 

    • Construire le corps cellulaire ; 

    Des neurones en 3D

    • Créer les axones ; 

    Des neurones en 3D

    • Réaliser les trois dendrites du bas ; 

    Des neurones en 3D

    • Ajouter d'autres dendrites au niveau du corps cellulaire ;

    Des neurones en 3D    Des neurones en 3D

     

     

    Et voilà le résultat final !! 

    Des neurones en 3D

     

     

     


    3 commentaires
  • Les apprentissages, que ce soit en Numération ou en Calcul, ne sont pas forcément évidents pour tous les élèves. Entre ceux qui ont besoin de plus de temps, ceux qui doivent manipuler encore et encore avant de comprendre ou ceux qui ont juste besoin d'un petit coup de pouce, ce n'est pas si simple.

    Au fur et à mesure des situations et des besoins spécifiques de mes élèves, j'ai donc construit plusieurs outils collectifs ou individuels qui sont utiles, que ce soit lors des séances guidées ou durant les temps d'autonomie

     

    L'ensemble des documents ci-dessous ont été laissés en version modifiable afin que vous puissiez adapter les couleurs à votre propre fonctionnement. N'hésitez pas à me faire savoir si vous avez d'autres trucs et astuces en Numération ou en Calcul pour mieux aider vos élèves ! 

     

    • Numération : 

    Les supports / aides pour le calcul et la numération

    Télécharger « Frise-numérique-collective_chiffres.doc »

    Les supports / aides pour le calcul et la numération

    Télécharger « Frise-numérique-individuelle_chiffres.doc »

    Les supports / aides pour le calcul et la numération

     Télécharger « Tableau des nombres de 0 à 10-100-1000-10000.doc »

    Les supports / aides pour le calcul et la numération(version papier)

    Télécharger « Matériel de manipulation _ UDCM.doc »

    Les supports / aides pour le calcul et la numération

    Télécharger « CDU - MCDU _ fiche aide.doc »

    Télécharger « CDU-MCDU-_-fiche-aide _ Véronique.pdf »

    Les supports / aides pour le calcul et la numération

     Ce n'est pas une fabrication personnelle et je ne retrouve plus le lien exact, mais en recherchant

    "Etiquettes Montessori" et "Décompositions additives" vous devriez trouver votre bonheur !  

     

    Merci ccarinev81 pour le partage !! :)

    Les supports et les fiches d'aide pour la Numération et le Calcul

    Télécharger « comparaison de nombres - méthode singapour _ ccarinev81.docx »

     

     

    • Calcul : 

    Les supports / aides pour le calcul et la numération

     Télécharger « Addition en ligne _ fiche aide.doc »

    Télécharger « Addition-en-ligne-_-fiche-aide _ Véronique.pdf »

     

    Les supports / aides pour le calcul et la numération

    Télécharger « Soustraction en ligne _ fiche aide.docx »

    Télécharger « Soustraction-en-ligne-_-fiche-aide _ Véronique.pdf »

     

    Les supports / aides pour le calcul et la numération

    Télécharger « Addition posée _ fiche aide.docx »

    Télécharger « Addition-posee-_-fiche-aide _ Véronique.pdf »

     

    Les supports / aides pour le calcul et la numération

     Télécharger « Soustraction posée _ fiche aide.docx »

    Télécharger « Soustraction-posee-_-fiche-aide _ Véronique.pdf »

     

    Les supports / aides pour le calcul et la numération

    Télécharger « Multiplication _ fiche aide.doc »

    Télécharger « Multiplication-_-fiche-aide _ Véronique.pdf »

     

     

    Je vous laisse avec une vidéo reprenant ces différents outils et leur utilisation en classe.

     


    11 commentaires
  • De nombreuses activités permettent de travailler et d'améliorer la mémoire, et notamment la mémoire de travail. Vous trouverez dans un autre article (à venir ...) les différents jeux (achetés ou fabriqué) que j'utilise dans ma classe dans le cadre des centres d'autonomie. 

    Cependant, il est déjà nécessaire de penser à la place des différentes mémoires et à la manière dont on les sollicite afin de faciliter l'encodage, le stockage et le rappel de nouvelles informations.

    La mémorisation dans les apprentissages

     

    Je vais donc reprendre ici les différentes phases de mémorisation ayant lieu lors d'un nouvel apprentissage et les éléments auxquels il faut faire attention.

     

    • La mémoire sensorielle : 

    La mémorisation dans les apprentissages

    La mémoire sensorielle est le première échelon vers les apprentissages et reste très fragile car elle repose sur les cinq sens et plus particulièrement, en ce qui concerne les apprentissages scolaires, sur la vue et l'audition.

    De nombreux élèves arrivent en classe avec des problèmes qui n'ont pas toujours été correctement diagnostiqués au sein des familles. Il est donc important, et ce dès le début de l'année, de s'assurer que tous ont des capacités suffisantes en terme d'ouïe et d'audition. En effet, un élève qui voit mal ou qui a des problèmes à entendre clairement ne pourra pas entrer efficacement dans les apprentissages.

    En cas de doute, il ne faut pas hésiter à en faire part aux parents afin qu'ils fassent le nécessaire (notamment en ce qui concerne la vue : c'est un problème assez récurent que je rencontre personnellement tous les ans dans ma classe).

    L'infirmière scolaire qui intervient chez nous, pour les CE2 par exemple, teste la vue et l'audition puis rédige, si besoin, une demande de prise en charge pour les parents.

     

     

    • La mémoire à court terme : 

    La mémorisation dans les apprentissages

    Une fois le tri effectué par la mémoire sensorielle, les informations arrivées jusque dans la mémoire à court terme sont alors encodées de manière à créer une trace mnésique (souvenir) et à pouvoir être ensuite envoyées en mémoire à long terme. 

     

      - Mettre du sens dans les apprentissages : 

    Les informations enregistrées le sont sous une forme perceptive (image, mot) mais aussi significative (sens). Les nouvelles connaissances devront donc avoir du sens pour les élèves. En effet, il est plus facile et efficace de retenir une leçon dont on a compris l'objectif et le contenu plutôt qu'une leçon dont on aura juste cherché à retenir mot pour mot une définition prédéfinie par l'enseignant.

    En ce sens, il peut être intéressant d'inclure au maximum les élèves dans la construction des savoirs, que ce soit lors des phases de bilan ou durant la construction de la trace écrite. Ce n'est pas toujours simple de trouver du temps pour réaliser ce travail mais il permet vraiment de se rendre compte du degré d'acquisition de la notion et d'organiser les nouveaux savoirs en mémoire. 

    La mémorisation dans les apprentissages     La mémorisation dans les apprentissages      La mémorisation dans les apprentissages

      

      - S'appuyer sur les connaissances antérieures : 

    L'encodage des nouvelles informations à retenir peut se faire de manière superficielle. C'est ce que l'on retrouve lorsqu'il y a peu de sens et de liens entre les différentes informations. C'est le cas lors de la mémorisation de longues leçons, de poésie (le fameux "par cœur") ou encore de listes de mots comme les planètes du système solaire (via des moyens mnémotechniques). 

    La mémorisation dans les apprentissages                      La mémorisation dans les apprentissages

     

    La plupart des apprentissages scolaires demandent un encodage plus profond qui nécessite une connexion entre les connaissances antérieures et les nouvelles. Cette mémoire est dite associative. Par exemple, pour bien comprendre le rôle de la retenue dans l'addition posée, il est important que les élèves aient bien acquis la notion d'échange et les relations entres les unités, les dizaines, les centaines, etc. 

    Dans ce cas, il faut être particulièrement attentif à l'ordre des compétences proposées dans les programmations annuelles et périodiques afin que les élèves possèdent tous les prérequis nécessaires aux nouveaux apprentissages.

    La mémorisation dans les apprentissages

     

      - Etre attentif : 

    Un dernier élément est à prendre en compte pour améliorer la mise en mémoire à court terme : les capacités attentionnelles des élèves. En effet, on aura beau mettre en place toutes les situations possibles pour faciliter les apprentissages, des élèves n'étant pas suffisamment attentifs (que ce soit pour des raisons liées au stress, à l'anxiété ou à la fatigue) ne pourront pas avoir accès à toutes les informations nécessaires pour réussir.

    Des programmes existent afin de travailler ces capacités attentionnelles avec les élèves. Je pense notamment au programme ATOLE dont maitresse Aurel vous parle sur son blog. Je ne vous en dirai pas plus pour le moment car je n'ai pas encore eu l'occasion de tester cette méthode en classe (mais c'est bien sûr sur ma liste pour l'année prochaine).

    La mémorisation dans les apprentissages   La mémorisation dans les apprentissages

     

     

    • La mémoire à long terme : 

    La mémorisation dans les apprentissages

    Les informations acquises sont enfin stockées et conservées en mémoire à long terme. Afin de rendre ces traces mnésiques durables (consolidation des connaissances), il existe deux stratégies pouvant être utilisées conjointement.

     

      - La multiplication des liens entre les savoirs : 

    Les différentes caractéristiques d'un nouvel apprentissage pourront être sollicitées afin de renforcer les connexions créées et de permettre à tous les élèves de trouver des moyens de mémorisation correspondant à leur sensibilité (visuel, auditif, kinesthésique)

    En effet, certains élèves ont besoin de supports visuels pour bien intégrer les nouvelles informations (codes couleurs, images, étiquettes mots), d'autres retiennent plus facilement en mettant en mot ou en écoutant leurs camarades et enfin (et c'est une importante part des élèves dans nos classes) d'autres ont besoin de manipuler des étiquettes ou des cartes, de se déplacer dans la classe pour enregistrer efficacement ce qui a été vu.

    La mémorisation dans les apprentissages        

    Il existe de nombreuses infographies (pyramide de mémorisation) mettant en avant ce besoin de multiplier les entrées afin de renforcer les apprentissages et de les rendre durables.

     La mémorisation dans les apprentissages

     

      - La répétition : 

    Cette stratégie permet une réactivation fréquente des souvenirs car la mémoire est un système conçu pour oublier et effacer les informations peu ou pas utilisées afin de ne pas encombrer le cerveau de données inutiles. J'en ai déjà parlé dans un article sur les domaines d'apprentissage et l'emploi du temps. 

    La mémorisation dans les apprentissages

     

    C'est ici que les centres d'autonomie vont jouer un rôle fondamental dans la mémorisation durable des savoirs. En effet, l'objectif principal des activités proposées dans le plan de travail est le réinvestissement et la réactivation des apprentissages. Ce travail pourra être mis en place dans n'importe quel domaine, que ce soit en Français, en Mathématiques ou même en Questionner le monde.

    Le coin Mathématiques

     

      - Les indices de rappel : 

    De nombreux élèves connaissent des difficultés lorsqu'il s'agit de se rappeler des informations vues en classe. En effet, qui ne s'est jamais fait la remarque "Mais ils ont tout oublié !!". La récupération des informations dans la mémoire à long terme dépend principalement de l'efficacité du système de classement (encodage) et de stockage utilisé.

    Néanmoins, il est possible de mettre en place des stratégies permettant de faciliter la récupération des informations. C'est ce qu'on appelle les indices de rappel. Il peut s'agir tout simplement d'un mot ou d'une image permettant de faire le lien avec les connaissances acquises antérieurement.

    Par exemple, lors des phases de rappel en Grammaire (c'est le domaine qui pose le plus de problème à mes élèves),  je leur remontre les personnages utilisés dans la méthode ou je ressors les étiquettes mots ou phrases sur lesquelles nous avons pu travailler lors des séances de découverte et de construction de la notion. 

    La mémorisation dans les apprentissages

     

     

    • La métamémoire : 

    La mémorisation dans les apprentissages

     Pour terminer, il est possible de travailler avec les élèves, au cours de séances spécifiques puis durant les différentes séances d'apprentissage, sur toutes ces stratégies de mémorisation. Le fait que les élèves soient capables de repérer les moments où la mémorisation joue un rôle dans l’acquisition de nouvelles notions va faciliter et renforcer son efficacité. 

    On pourra, par exemple, représenter avec les élèves sous forme d'un pictogramme (clé USB ou autre) ces temps nécessitant une mise en mémoire (image 1) ou une récupération d'informations (image 2)

    La mémorisation dans les apprentissages

    Télécharger « Pictogrammes _ phases de mémorisation.pdf »

     

    D'ailleurs, dans le Socle commun de connaissances, de compétences et de culture, le Domaine 2 fait référence aux outils à apporter aux élèves pour "apprendre à apprendre".

    "Ce domaine a pour objectif de permettre à tous les élèves d'apprendre à apprendre, seuls ou collectivement, en classe ou en dehors, afin de réussir dans leurs études et, par la suite, se former tout au long de la vie. Les méthodes et outils pour apprendre doivent faire l'objet d'un apprentissage explicite en situation, dans tous les enseignements et espaces de la vie scolaire."

     

     

    PS : Cet article n'est qu'une ébauche. Il s'agit de mes réflexions sur le sujet à un moment précis. En effet, je compte encore me renseigner davantage sur la mémoire, son impact sur les apprentissages et les moyens qui peuvent être mis en place dans la classe pour favoriser la réussite de tous !! 

    Il risque donc d'y avoir régulièrement du nouveau à ce sujet ... 

     


    4 commentaires