• La valorisation de la relation entre l'école et les familles est un projet qui me tient à cœur et que je compte renforcer dès la prochaine rentrée. Pour cela, je compte utiliser différents outils et mettre en place plusieurs projets afin de permettre aux parents de s'investir davantage dans la vie de l'école et, à fortiori, de leurs enfants

     

    Il s'agit du premier outil qui permet de communiquer avec les parents et, bien évidemment, je compte le garder l'année prochaine. La seule différence concernera le nombre de pages qui sera réduit (48 pages), ce qui est suffisant pour y coller les mots et informations officiels donnés par la directrice. Le reste des échanges (absences, prises de rendez-vous, etc.) seront, le plus possible, réalisés via l'application. Je garde donc un nombre suffisant de pages pour les familles qui ne souhaiteraient pas utiliser Klassroom. 

    Renforcer le lien ECOLE / FAMILLE

     

     

    J'utilise cette application depuis la fin d'année et je suis déjà convaincue par ses possibilités en terme de communication facilitée avec les parents (à condition qu'ils soient inscrits bien sûr). 

    Renforcer le lien ECOLE / FAMILLE 

    Pour l'instant, je m'en sers pour poster des photos des activités réalisées en classe (élevage de papillon, réalisations artistiques sur le thème des insectes), présenter des endroits spéciaux de la classe (centre de découverte - table d'observation du vivant) et communiquer avec les parents (absences prévues ou non, prise de rendez-vous).

    A terme, je souhaiterais également pouvoir partager les chants et musiques étudiées en Anglais ou en Education musicale ou encore réaliser de courtes vidéos expliquant certaines techniques d'apprentissage utilisées en classe (techniques opératoires de la soustraction, astuces pour mieux apprendre les mots de dictée, etc.). Bref, j'ai encore pas mal d'idées qui ne demandent qu'à être concrétisées ... 

     

    Durant la journée passée avec toute l'équipe de Klassroom, nous avons eu la chance de pouvoir découvrir les nouvelles fonctionnalités qui sont déjà disponibles ...

    • Présence d’un fil d’actualité ;
    • Nouveau menu plus intuitif ;
    • Code couleur pour mieux distinguer les différentes demandes ;
    • Cahier de texte : écrire et ajouter des documents PDF, WORD, photos ;
    • Sondages : interroger les parents (réponses anonymes ou non) ;
    • To do lists : créer des listes de tâches (matériel pour une sortie, fournitures).

     

    ·        ... qui le seront dès la prochaine rentrée ... :

    • Invitation des parents : relacer es demandes par informations via mail ;
    • Modération des commentaires avant la publication ;
    • Limite du nombre de demandes de questions des parents (3 maximum en attente) ;
    • Archivage des classes précédentes ;
    • Création d’albums photos : ajout de photos supplémentaires après-coup ;
    • Klassboard : poster des messages dans toutes les classes inscrites ; dispo à partir de la Toussaint. 

     

    ·       Quelques petites précisions quant à la réglementation :

     

    • Utilisation possible car les données sont stockées en France, pas de publicités, déclaré à la CNIL, pas de cession des données personnelles ;
    • RGPD : en conformité ;
    • Académie de Versailles : audite afin d’être homologué.

     

     

    • Les projets : 

    L'utilisation du cahier de liaison ou d'une application va permettre de renforcer le lien école/famille mais sans favoriser une implication physique et réelle. Il est donc possible de mettre en place de petits projets simples qui feront des parents de réels acteurs de l'école. 

    Voici quelques idées que je réalise déjà en classe ou que j'ai pu récolter auprès de collègues ou lors du dernier LIVE Instagram (merci d'ailleurs à tous pour ces partages si spontanés !) : 

      -  Un parent prend en charge une groupe (demi ou tiers de classe), pendant un créneau de 30 minutes, et les emmène à la bibliothèque de l'école pour qu'ils choisissent un livre ;

       -  Lors de séances sur le thème "jeux de société" ou "escape game", plusieurs parents peuvent intervenir dans les différents jeux afin d'expliquer les règles ou de guider les élèves dans la résolution des énigmes (merci à ma collège Maitresse Evie pour cette idée) ;

       -  Si certains parents ont des domaines d'expertises (cuisine, langue étrangère, musique, etc.), ils peuvent alors intervenir dans les classes pour présenter une recette de cuisine originale, un instrument de musique ou encore réaliser une introduction à la culture et au langage d'un autre pays. 

     

     

    Plusieurs projets sont en cours de réflexion au sein de mon école (et même au delà !!). Je vous en reparle donc très vite .... 


    votre commentaire
  • Le lundi 09/07 j'ai eu la chance, avec d'autres collègues blogueuses, de découvrir les locaux des Editions Retz à Paris et de rencontrer plusieurs auteur.e.s ayant déjà publié un ou plusieurs ouvrages.  Ce fut un grand moment de partage et je vais essayer de vous en présenter ici les grandes lignes. 

    Parmi ces nouvelles découvert, Emile Le Menn, un jeune enseignant, tout juste diplômé, a décidé de réaliser un "Tour du monde des pédagogies alternatives" afin de mieux connaître et comprendre les enjeux d'un apprentissage différent et au plus près des besoins réels des élèves

     Rencontres avec les auteurs de RETZ  Emile Le Menn – Le tour du monde des pédagogies alternatives

     

    Cet ouvrage, découpé en deux parties, décrit les principales pédagogies utilisées dans les classes françaises ainsi que la mise en pratique de ces méthodes (entre autres) dans de nombreux pays à travers le monde.

     

    Les grandes pédagogies : 

     ·         Ecoles Steiner (Allemagne) :

    o   Les 1ères ont été fondées sur des usines.

    o   Activités classiques (académiques), manuelles et artistiques ; contact avec la nature, les expériences réelles et la pédagogie de progrès (concert, spectacle).

    o   Point négatif : ultra-transmissif, en rangées ; quelques notes mais pas de moyennes, pas de filières (tout le monde fait la même chose).

     

    ·         Ecoles Montessori :

    o   Les élèves avancent à leur rythme ; activités sensorielles avec du matériel spécifique ; 15 élèves pour 1 adulte ; les élèves travaillent seuls ou à deux.

    o   Point négatif : les activités sont très académiques, réduits pour les arts et le sport. Les élèves sont libres de choisir mais doivent réaliser ce qui est demandé pour chaque activité (où est la place de l’imaginaire).

     

    ·         Ecole Freinet :

    o   Construire « un monde meilleur ».

    o   Faire sortir les élèves de la classe, plan de travail, quoi de 9, coopérative, conseil de classe, texte libre, etc.

     

    ·         Finlande :

    o   Place importante du numérique (utilisation des tablettes pour rendre les élèves autonomes et pouvant réaliser des projets).

    o   Utilisation d’animaux (chiens) et travail autour de la gestion des émotions.

    o   Devoirs.

    o   Décloisonnement : plus de matières ou de notes (en cours).

     

    ·         Ecoles démocratiques : mix de Tolstoï et Korczak  / Nouvelle-Zélande :

    o   Tolstoï : permettre à tout le monde d’accéder à la même culture, les élèves travaillent sur ce qu’ils aiment (liberté de projet).

    o   Korczak : création du parlement des enfants.

    o   Discussion : enfants calmes et posés autour des règles (démocratie directe = pratique quotidienne).

    o   Pas de salle de classe mais d’arts, de musique : ce sont les élèves qui choisissent.

    o   Les programmes nationaux sont très vagues, pas de socle.

     

    ·         Autres écoles (Etats-Unis) :

    o   Les élèves apprennent ce qu’ils veulent quand ils le veulent (l’adulte n’a pas  son mot à dire).

    o   Implication possible des parents dans l’école.

    o   Travail sur me vivre ensemble à travers le sport, le théâtre, les projets environnementaux individuels ou collectifs (non imposés par l’enseignant).

    o   L’objectif est d’essayer de nouvelles choses et de voir ensuite si ça leur plait. 

    o   Faire beaucoup écrire les élèves (bon niveau en lecture et en écriture).

     

     

    Les idées pour une école autrement : 

    1. La liberté d'apprentissage
    2. Le respect du rythme de chacun
    3. L'aménagement de l'école pour favoriser l'autonomie
    4. L'utilisation des tablettes au service de l'autonomie
    5. Le travail en co-enseignement
    6. Un système sans notes
    7. Des temps quotidiens de lecture libre
    8. L'exposition des élèves à une infinité de discipline
    9. L'implication des parents
    10. L'implication des intervenants
    11. L'apprentissage de langues étrangères le plus tôt possible
    12. L'entraide
    13. Les classes multi-niveaux
    14. Les projets de groupe
    15. Le développement de compétences sociales
    16. La lutte contre le harcèlement
    17. La pédagogie assistée par les animaux
    18. Le lien entre les enfants et la nature
    19. Le respect des besoins en activité physique
    20. La gestion démocratique
    21. La gestion collégiale 

     

    Emile Le Menn – Le tour du monde des pédagogies alternatives

     

     

    Vous trouverez également sur son site les origines du projet et les détails de ce voyage à la découverte des pédagogies alternatives pour enseigner autrement. 

    Projet

     

    En complément du livre d'Emile Le Menn, je vous conseille également la lecture du "Guide des pédagogies alternatives" qui regroupe de nombreuses mouvements pédagogiques (Froebel, Montessori, Regio, Steiner, Freinet, Decroly, Mason, Pikler, La Garanderie, Neil, Stern) et présente leurs origines, leurs groupes principes ainsi que des activités pouvant être mises en place à l'école ou à la maison. 

    Emile Le Menn – Le tour du monde des pédagogies alternatives


    votre commentaire
  • Rencontres avec les auteurs de RETZ

    • Antoine Fetet : 

    Rencontres avec les auteurs de RETZ

     - CLEO CP au CM2 : 

    Rencontres avec les auteurs de RETZ  Rencontres avec les auteurs de RETZ  Rencontres avec les auteurs de RETZ  Rencontres avec les auteurs de RETZ  Rencontres avec les auteurs de RETZ 

    ·         Principes de base :

    o   En accord avec les Nouveaux Programmes 2016.

    o   Est sur la même organisation que « J’apprends les mathématiques » de Brissiaud.

    o   Partir du bagage langagier, c’est-à-dire de ce que les élèves sont capables de produire pour ensuite aller vers la linguistique.

     o   Proposer des formats d’activités similaires (type de consigne, calibrage des exercices) pour permettre la réussite de tous. Les performances témoignent alors de compétences acquises.

    Place de la différenciation et de la personnalisation :

    o   Utilisation du contexte (phrases cohérentes qui ont du sens entre elles, qui forment un texte cohérent) ; aspect plus ludique et motivant.

    o   Attention à ne pas creuser les écarts en proposant des activités différentes, plus simples (voir Sylvain Connac et le problème de l’externalisation).

    o   Proposition d’une base commune pour tous : les mêmes exercices mais avec des outils différents. 

    o   Pour les élèves en difficulté, travailler à un niveau heuristique (raisonnement qui s'applique sur des similitudes) ; automatisation avec installation de schémas de type « Déterminant-Nom-Verbe / terminaisons s-s-nt » ; développer une sensibilité.

     

     - Répertoire orthographique (C2/3) :

    Rencontres avec les auteurs de RETZ     Rencontres avec les auteurs de RETZ 

    Présente des entrées différentes qu’un dictionnaire classique mais propose une classification par thématique, ce qui est encore différent de l’outil « Eureka » qui lui fournit une entrée  par le codage phonétique.

     

     - CLEO GS : 

    Ouvrage à venir ...

    o   Cartes contenant des mots référents contenant les 3 écritures (majuscules, minuscules script et cursive) avec déjà une catégorisation en nature de mots (bandeau de couleur) ainsi qu’une distinction des syllabes dans le mot (représentation par rectangles de couleur). 

    o   Axer sur les syllabes en premier car le travail des phonèmes est beaucoup plus complexe.

    ·  

    Blog

     

     

    • Alexandra Brunbrouck – Révéler le potentiel de tous :  

      Rencontres avec les auteurs de RETZ    Rencontres avec les auteurs de RETZ

       o   Répertoire des comportements (physique, langagier) pour faciliter l’analyse et proposer des outils.

      o   Accepter le lâcher-prise et une réelle authenticité avec les élèves.

      o   Transformation de la culture scolaire et du statut de l’enseignant.

      o   Automatismes de bienveillance.

      o   Donner des choix et des libertés mais à condition que cela serve leurs apprentissages, que cela leur soit utile : IL FAUT LEUR FAIRE CONFIANCE.

       

      o   Cartes à émotions : « Etats émotionnels » de la classe, à afficher dans la classe avec les étiquettes des prénoms.

      o   Travail sur les émotions ; expliquer qu’elles sont liées à des besoins.

      o   CNV = Communication Non Violente ; la girafe et le chacal ; être à l’écoute de nos besoins et de nos émotions (différent d’être égoïste) : « Cessez d’être gentil, soyez vrai ».

      o   En début d’année, parler de ses besoins d’enseignants, de ses objectifs ; identifier clairement les règles et les expliciter.

       

    Site

     

     

    • Danielle Adad – L’évaluation positive : 

      Rencontres avec les auteurs de RETZ   Rencontres avec les auteurs de RETZ

      o   On parle, dans les Programmes, d’autoévaluation et de coévaluation, ce qui sous-entend une évaluation positive.

      o   Problème général : pas de notion de parcours dans l’évaluation sommative ; dans le LSU, pas de notion de progression, peu clair pour les parents et l’enfant (trop global).

      o   L’album de réussite permet d’apercevoir ces progrès grâce aux parcours à étapes et aux critères de réussite concrets qui permettent aux élèves de se mettre en projet.

      o   Importance de présentation, de lecture et de compréhension des objectifs + travail autour de la catégorisation des compétences et des domaines pour une meilleure connaissance de l’élève.

      o   Ne veut pas dire « tout va bien » mais je suis conscient de ce que je sais ou pas encore.

       

      o   Proposer une même activité à différents moments de l’année (au début et à la fin, voire tous les mois) en Production écrite, en Fluence, en Ecriture ou Résolution de problèmes.

      o   Accepter les productions des élèves qui attestent d’un progrès sans y apporter de correction (éléments manquants).

      o   L’élève doit être concerné par l’évaluation et voir un sentiment de compétence.

      o   Questionnement sur le degré d’exigence : dépend du nombre d’entraînements réalisés et de la similitude ou pas des différentes évaluations.

      o   Les résultats chiffrés peuvent se révéler utiles : scores pour les mots de dictée ou lus par minutes.

        

    Site


    votre commentaire
  • Durant les deux premières périodes, j'axe énormément le travail en Lecture sur la connaissance des mots outils et mots fréquents qui constituent une grande partie des mots présents dans les textes rencontrés par les élèves.  

    Ces mots sont regroupés en 2 listes afin de pouvoir les donner aux élèves en fonction de leur niveau de lecture (niveau 1 = CE1 ; niveau 2 = CE2). Je vous propose également tous ces mots sous forme d'étiquettes afin de réaliser tout un tas de jeu de lecture et de mémorisation.  

    Télécharger « Mots outils - listes niveau 1 + étiquettes mots.pdf »

    Télécharger « Mots outils - listes niveau 2 + étiquettes mots.pdf »

     

    Cet apprentissage se découpe en 3 parties : 

    • La lecture fluence : Les mots sont étudiés au fur et à mesure lors de séances guidées pendant lesquelles on travaillera la bonne prononciation des différents sons composants chaque mot puis la rapidité de lecture. Afin que cet apprentissage ne devienne pas qu'une simple mémorisation (comme pour une poésie), la lecture des listes pourra être faite à l'envers ou en demandant de débuter à un numéro de liste particulier.

           Cet apprentissage pourra être poursuivi en autonomie, que ce soit pour la prononciation (enregistrement audio grâce au           magnétophone) ou pour la fluence (nombre de mots lus en 1 minute avec un chronomètre ou un sablier).

    Les mots outils   Les mots outils

     

    • La connaissance orthographique : Pour pouvoir les écrire efficacement plusieurs jeux peuvent être proposés tels que le "pendu" ou encore la reconnaissance des mots sur des étiquettes (l'enseignante nomme un mot et les élèves le montre du doigt ... ou de la tentacule). 

    Les mots outils     Les mots outils

     

    • L'utilisation dans les productions écrites : Une fois ce travail de reconnaissance et de mémorisation réalisé (mais toujours continué en rebrassage dans les centres d'autonomie), les fiches sont placées dans le porte-vue de lecture (partie Fluence) et seront utilisées dans les productions écrites de l'année (Jogging d'écriture ou plus gros projets)

     

    J'ajouterai à cet article les différents jeux que j'ai pus construire durant l'année afin d'enrichir encore les possibilités d'assimilation de tous ces petits mots ! (affaire à suivre ...)

     


    2 commentaires
  • Le travail de l'écriture a longtemps été un domaine dont je n'étais pas réellement satisfaite. Suite à une animation pédagogique et une énième lecture découverte par Maitresse Aurel "Le geste d'écriture de Danielle Dumont", j'ai donc changé ma façon de procéder. 

    Les lettres minuscules et majuscules - Dumont   Les lettres minuscules et majuscules - Dumont

     

    Dans cette méthode, les lettres sont découvertes en fonction de leur amorce : la boucle, l'étrécie, le rond, etc. Je me suis donc inspirée de cette progression qui est beaucoup plus logique et intuitive pour les élèves pour construire mes propres programmations dans ce domaine, au niveau de la découverte des différentes lettres minuscules et majuscules. Vous trouverez tous les détails dans l'article contenant la programmation et les progressions en Ecriture

     Les lettres minuscules et majuscules - Dumont

     

    Ayant un double niveau CE1-CE2 et des niveaux (encore et toujours) très hétérogènes, j'ai travaillé cette année en 3 groupes de besoin :

      -  G1 : travail autour des minuscules ; 

      -  G2 : travail autour des majuscules ; 

      -  G3 : copie experte de textes de plus en plus complexes

     

    Les lettres minuscules et majuscules - Dumont  

    Voici l'affichage que j'ai créé en accord avec la méthode de Danielle Dumont qui se base sur les points communs entre les lettres (amorces). La partie orange correspond à cette partie commune et la partie noire aux variantes de chaque lettre.

    Pour permettre un tracé encore plus précis, surtout en ce qui concerne leur taille, l'ensemble des lettres ont été reprises sur un lignage particulier, au départ utilisé avec les élèves présentant une Dyspraxie ou du moins présentant d'importantes difficultés à suivre un lignage classique. Ce dernier est composé de 4 couleurs représentant chacune une hauteur de ligne : 

      -  marron : c'est la "terre", concerne les lettres avec une hauteur de 1 interligne 

      -  vert : c'est "l'herbe", concerne les lettres avec une hauteur de 2 interlignes

      -  bleu : c'est le "ciel", concerne les lettres avec une hauteur de 3 interlignes

      -  rouge : c'est le "feu", concerne les lettres qui descendent de 2 interlignes

     

     

    J'utilise également ce lignage sur une grande affiche plastifiée lors des phases d'apprentissage ainsi que sur des fiches A4 (toujours plastifiées) dans le centre d'écriture (en rebrassage et/ou remédiation)

     

    Voici donc la frise des minuscules et des majuscules qui sera un des rares affichages encore présent dans ma classe pour la prochaine rentrée. 

    Télécharger « Lettres minuscules et majuscules - Dumont _ affichage.pdf »


    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires